Lapid et bin-Zayed : “Nous devons exhorter d’autres États à nous rejoindre”
Rechercher
« LA PAIX EST UN MODE DE VIE »

Lapid et bin-Zayed : “Nous devons exhorter d’autres États à nous rejoindre”

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a noué des liens personnels avec son homologue Abdullah bin-Zayed lors de son voyage de deux jours aux Émirats arabes unis

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid serre la main du ministre des Affaires étrangères des EAU Abdullah bin-Zayed al Nahyan à Abou Dhabi, le 29 juin 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem GPO)
Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid serre la main du ministre des Affaires étrangères des EAU Abdullah bin-Zayed al Nahyan à Abou Dhabi, le 29 juin 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem GPO)

Au lendemain de son voyage historique de deux jours aux Émirats arabes unis, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a publié un éditorial conjoint avec son homologue émirati dans The National, un journal anglophone privé d’Abou Dhabi.

« Avec l’établissement de relations diplomatiques entre les Émirats arabes unis et Israël, nos deux pays sont déterminés à instaurer un nouveau paradigme pour notre région : un paradigme défini par la poursuite conjointe de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la prospérité et de la coexistence pour nos peuples », ont écrit jeudi Lapid et Abdullah bin-Zayed al-Nahyan, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des Émirats arabes unis.

L’éditorial s’intitule : « La paix entre les Émirats arabes unis et Israël est plus qu’un accord. C’est un mode de vie. »

Les deux diplomates, qui ont eu une conversation approfondie lors d’un dîner mardi soir, ont souligné les nombreux avantages dont bénéficient les deux pays depuis la signature des accords d’Abraham en septembre 2020.

« Nous assistons à la mise en place de délégations commerciales de haut niveau pour explorer des opportunités prometteuses pour le commerce et l’investissement, notamment dans les secteurs de la santé, de l’aviation, de l’agriculture, de l’éducation, des télécommunications, de l’énergie, de la technologie et du tourisme », ont-ils écrit.

« Nous assistons à une étroite collaboration de nos deux pays en recherche et développement pour les vaccins, alors que les Émirats arabes unis et Israël sont devenus des leaders mondiaux de la lutte contre la pandémie de COVID-19. »

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à droite) et le directeur général du ministère des Affaires étrangères Alon Ushpiz (au centre), écoutent Elazar Cohen, commissaire du pavillon d’Israël à la Dubaï Expo 2020, le 30 juin 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem / GPO)

Lapid et bin-Zayed ont affirmé leur volonté d’amener d’autres États arabes à intégrer le cadre des accords d’Abraham.

« La paix n’est pas un accord que l’on signe – c’est un mode de vie », ont-ils conclu. « Les cérémonies que nous avons organisées cette semaine ne sont pas un aboutissement. C’est le début. »

Au cours de son voyage, Lapid a officiellement inauguré mercredi le consulat d’Israël à Dubaï après avoir ouvert l’ambassade d’Israël à Abou Dhabi la veille, saluant ce « moment historique » comme celui où « nous avons choisi la paix plutôt que la guerre ».

L’inauguration du consulat a eu lieu après que Lapid a visité le pavillon d’Israël au salon commercial Dubaï Expo 2020.

Cette visite de Lapid est la première visite officielle d’un ministre israélien dans cet État du Golfe, bien que le pays ait accueilli officieusement des ministres israéliens dans le passé, notamment Israel Katz, alors ministre des Transports, et Miri Regev, alors ministre des Sports.

La visite de Lapid était à l’évidence d’une grande importance pour les Émiratis. Les principaux journaux de la presse écrite anglophone et arabophone du pays ont fait leur une avec une photo du ministre des Affaires étrangères, preuve des priorités du gouvernement.

Le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohamed bin-Zayed al-Nahyan, est intervenu pour s’assurer que la délégation israélienne puisse bénéficier de repas cashers préparés à l’hôtel, au lieu des repas cashers préemballés qui avaient été commandés.

Les journaux du matin aux Émirats arabes unis font leur une avec la visite de Yair Lapid, le 30 juin 2021. (Crédit : Ministère des Affaires étrangères)

Et à chaque évènement, les hôtes ont affirmé leur confiance dans le fait que les relations se développeront considérablement, et que ni le changement de gouvernement en Israël ni le récent conflit à Gaza ne les compromettront.

Cette visite officielle a eu lieu près d’un an après qu’Israël et les Émirats arabes unis ont annoncé qu’ils allaient normaliser leurs relations, alors que plusieurs visites de responsables israéliens prévues ces derniers mois ont été systématiquement annulées par une série de problèmes, allant de crises sanitaires à des échauffourées diplomatiques avec la Jordanie.

Israël et les Émirats ont annoncé en août dernier qu’ils allaient normaliser leurs relations diplomatiques, révélant les résultats de plus d’une décennie de relations secrètes. Le Bahreïn, le Soudan et le Maroc ont également rejoint les accords d’Abraham négociés par les États-Unis ; d’autres pays auraient également participé aux pourparlers, bien qu’aucune autre signature n’ait encore abouti.

L’inauguration de l’ambassade à Abou Dhabi a été applaudie par le secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui a rencontré Lapid à Rome dimanche. Blinken a déclaré dans un communiqué que la création de la mission diplomatique et la visite de Lapid aux Émirats arabes unis « sont importantes pour Israël, pour les Émirats arabes unis et pour la région dans son ensemble ».

Mardi, le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu a tweeté : « Bonne chance à la nouvelle ambassade d’Israël à Abou Dhabi », sans mentionner Lapid ni le nouveau gouvernement qui l’a évincé du poste de Premier ministre.

Le Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...