Rechercher

Lapid invite Netanyahu à un point de sécurité sur l’accord frontalier avec le Liban

On ignore si Netanyahu, très opposé au projet d'accord, acceptera l'invitation ; de nombreuses voix dans l'opposition souhaitent que le projet soit soumis au vote de la Knesset

Le Premier ministre Yair Lapid informe le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu des questions relatives à l’Iran et au projet d’accord nucléaire, le 29 août 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Yair Lapid informe le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu des questions relatives à l’Iran et au projet d’accord nucléaire, le 29 août 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Premier ministre Yair Lapid a déclaré qu’il inviterait le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu à un point de sécurité consacré à l’accord frontalier maritime avec le Liban, a annoncé son cabinet.

On ignore à ce stade si Netanyahu – qui s’est prononcé avec force contre l’accord – acceptera l’invitation.

Netanyahu a toujours refusé les réunions en petit comité que lui a proposés Naftali Bennett, du temps où il était Premier ministre, alors qu’il a déjà vu Lapid, dans ce cadre, à deux reprises en août.

En première partie de journée, le haut conseil de sécurité s’est dit favorable à ce que le projet d’accord frontalier soit soumis au vote du Conseil des ministres.

De nombreuses voix, dans l’opposition, souhaitent que le projet d’accord soit soumis à la Knesset en raison de la nature intérimaire du gouvernement actuel et du contenu de l’accord, qu’ils estiment préjudiciable à Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...