Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Lapid: La coalition a perdu le contrôle, le terrorisme monte, l’armée est désorientée

Le chef de l'opposition a imputé la violence des Israéliens et la précarité de la situation sécuritaire au gouvernement de Benjamin Netanyahu, le qualifiant de "faible"

Le chef du parti Yesh Atid, le député Yaïr Lapid, s’exprimant lors d'une réunion de sa faction à la Knesset, le 27 février 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le chef du parti Yesh Atid, le député Yaïr Lapid, s’exprimant lors d'une réunion de sa faction à la Knesset, le 27 février 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le leader de l’opposition Yair Lapid a déclaré lundi que le gouvernement a « perdu le contrôle » de la sécurité d’Israël et de son propre fonctionnement interne, suite aux émeutes de résidents d’implantations juifs en réponse à un attentat terroriste meutrier en Cisjordanie dimanche.

« Deux mois après la mise en place d’un gouvernement de « droite intégrale » », a dit Lapid, en reprenant les termes de l’extrême droite, « l’ampleur des attaques [terroristes] augmente, les terroristes relèvent la tête, et l’armée est confuse et ne comprend pas sa chaîne de commandement. »

Les commentaires du chef du parti Yesh Atid interviennent au lendemain d’une attaque terroriste meurtrière dans le village palestinien de Huwara, qui a coûté la vie à deux frères juifs et porté à 13 le nombre de victimes du terrorisme depuis le début de l’année 2023. En réponse, des activistes juifs se sont déchaînés à Huwara, incendiant des maisons et des voitures et tuant un Palestinien.

Lapid a imputé la violence des Israéliens et la précarité de la situation sécuritaire au gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu, le qualifiant de « faible ».

« Ce qui s’est passé la nuit dernière, c’est l’anarchie totale », a déclaré Lapid.

« Cette anarchie est créée parce que dans ce gouvernement, chacun a sa propre politique », a-t-il poursuivi, notant les profonds désaccords entre le Likud de Netanyahu et ses partenaires d’extrême droite sur la manière de gérer la politique en Cisjordanie, ce qui a conduit des ministres à dénoncer les propres tentatives de diplomatie du gouvernement.

Le ministre d’extrême droite Itamar Ben Gvir « a une politique, [Bezalel] Smotrich, le bras politique des jeunes [radicaux] des collines, a une deuxième politique » en tant que ministre délégué au ministère de la Défense, tandis que le ministre de la Défense Yoav « Gallant a une troisième politique et Netanyahu est faible et incapable de les remettre à leur place ».

« Netanyahu et le Likud ont formé un gouvernement avec des gens qui défilent dans des marches [d’extrême droite] en chantant ‘brûlez leurs villages' », a-t-il dit, faisant référence à un refrain populaire d’extrême droite sur les Arabes.

« Alors maintenant, ces gens ont brûlé un village. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.