L’armée israélienne arrête 4 Gazaouis qui tentaient de s’infiltrer en Israël
Rechercher

L’armée israélienne arrête 4 Gazaouis qui tentaient de s’infiltrer en Israël

L'armée a interpelé des Palestiniens non armés lors de deux incidents différents à la frontière

Les soldats israéliens réagissent à une infiltration deux deux Palestiniens depuis le nord de la bande de Gaza, le 8 mars 2019 (Crédit : Yediot Mehashetah)
Les soldats israéliens réagissent à une infiltration deux deux Palestiniens depuis le nord de la bande de Gaza, le 8 mars 2019 (Crédit : Yediot Mehashetah)

Les troupes israéliennes ont arrêté quatre Palestiniens jeudi qui tentaient d’entrer en Israël depuis la bande de Gaza.

Tsahal a fait savoir qu’elle avait intercepté quatre hommes armés dans deux incidents distincts, qu’elle a ensuite remis aux services de sécurité du Shin Bet pour interrogatoire.

Lors d’incidents précédents, survenus sans violence, l’armée avait renvoyé les Gazaouis dans l’enclave.

Le 8 mars dernier, des forces de sécurité avaient été mobilisés en nombre près de la frontière après que deux Palestiniens étaient parvenus à s’infiltrer en Israël pendant une heure. Les deux hommes avaient fini par être arrêtés, en possession d’un couteau et d’une grenade.

Des soldats israéliens portent un Palestinien blessé qui avait tenté de s’infiltrer en Israël depuis la bande de Gaza, le 27 juin 2018. (Crédit AFP/SAID KHATIB)

Le 3 avril, les forces israéliennes ont ouvert le feu et blessé trois Palestiniens entrés en Israël depuis le territoire côtier et Gaza, armés de couteaux. Ils ont ensuite été transférés dans un hôpital israélien.

Vendredi dernier, plus de 10 000 Palestiniens ont participé aux manifestations et émeutes hebdomadaires organisées à la frontière gazaouïe.

L’Égypte, l’ONU et le Qatar ont récemment œuvré à la négociation d’accords de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas qui, s’ils étaient conclus, mettraient probablement fin à la violence émanant de la bande de Gaza en échange de l’assouplissement par l’État juif de certaines de ses restrictions à la circulation des personnes et des biens en provenance et à destination du territoire côtier.

Les responsables israéliens soutiennent depuis longtemps que les restrictions imposées par l’État juif visent à empêcher le Hamas et d’autres groupes terroristes de transférer des armes vers Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...