L’armée punit des officiers et expulse deux cadets infectés
Rechercher

L’armée punit des officiers et expulse deux cadets infectés

Selon l'armée, deux soldats ont contracté le virus en permission, n'ont pas signalé leurs symptômes et infecté leurs camarades

Illustration : Bahad 1, photo non datée. (Armée de défense d’Israël)
Illustration : Bahad 1, photo non datée. (Armée de défense d’Israël)

L’armée israélienne a annoncé jeudi avoir sanctionné un certain nombre d’officiers et expulsé deux cadets d’un cours à cause d’un cluster à la base de formation des officiers dans le sud du pays.

Selon l’armée, certains protocoles mis en place pour éviter un tel scénario ont été enfreints. Les symptômes ont été signalés tardivement par les soldats et une défaillance dans l’interrogation des cadets sur leur santé a été constatée.

Le commandant du bataillon a reçu un avertissement écrit, un commandant de compagnie a été démis de sa fonction, plusieurs commandants d’équipe ont été sanctionnés et punis, et les deux cadets qui n’ont pas signalé leurs symptômes ont été expulsés du cours, a indiqué l’armée dans un communiqué.

Tsahal avait annoncé au début du mois que deux cadets de la base « Bahad 1 » avaient été testés positifs au coronavirus, provoquant la mise en quarantaine de dizaines de personnes.

Des soldats israéliens portent des masques faciaux sur un barrage routier de la police à Tel Aviv pendant le confinement national en raison de la pandémie de coronavirus, le 19 septembre 2020. (AP Photo / Ariel Schalit)

Des tests ultérieurs ont révélé que 30 personnes avaient été contaminées par le virus. Toutes seraient dans un état bénin ou ne présenteraient aucun symptôme.

Des sources ont déclaré à la Douzième chaîne que l’armée pensait que les soldats avaient contracté le virus pendant leur permission.

L’armée israélienne a déclaré jeudi qu’il y avait 896 soldats et employés militaires infectés par le coronavirus, et 13 038 autres en quarantaine.

Des milliers de soldats du Commandement du Front intérieur ont été déployés la semaine dernière dans tout le pays pour travailler en collaboration avec les autorités locales à la gestion de la pandémie. Les soldats ne sont pas en charge de l’application directe du confinement, mais ils effectuent des tests, gèrent des hôtels de quarantaine et distribuent de la nourriture.

L’armée a également prévu d’envoyer des centaines de soldats supplémentaires travailler au traçage de cas contacts. Le transfert de la responsabilité du traçage des contacts à l’armée a été l’un des premiers pas du responsable de la lutte contre le coronavirus, Ronnie Gamzu, après son entrée en fonction. Début septembre, Gamzu a déclaré que le programme pourrait ne pas être opérationnel avant le 1er novembre.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a ordonné lundi à Tsahal de se préparer à créer un hôpital de campagne pour les cas de coronavirus alors que les hôpitaux de tout le pays font face à un afflux de patients.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...