Latifa Ibn Ziaten malmenée pour port du voile
Rechercher

Latifa Ibn Ziaten malmenée pour port du voile

Lors d'une intervention sur la laïcité des membres de l'audience n'ont pas accepté que la mère d'un soldat tué par Mohammed Merad s'exprime en portant le voile

Crédit : Facebook/ Latifa Ibn Ziaten
Crédit : Facebook/ Latifa Ibn Ziaten

Mardi dernier, Latifa Ibn Ziaten, mère d’un des soldats français tués par Mohammed Merah, est intervenue à une réunion sur le thème « la laïcité, défense et promotion des droits universels ». Il s’agissait de la VIe rencontre de la laïcité du groupe socialiste.

Latifa Ibn Ziaten a récemment reçu le prix de la Fondation Chirac pour son action de promotion de la paix et de la coexistence entre les communautés par l’intermédiaire de son « Association Imad pour la jeunesse et la Paix ».

A l’occasion de cette rencontre, elle a tenu à rendre hommage à la France, « je rends hommage à ce pays qui a fait de moi une personne à part entière, une femme qui marche la tête haute et qui ne craint rien pour sa vie, cette patrie qui m’a ouvert les bras et m’a donné la chance de me construire, je suis fière d’elle ».

Dans son discours, Latifa Ibn Ziaten a à la fois soulevé la dangerosité de faire des amalgames envers les musulmans du fait de leur appartenance religieuse tout en dénonçant l’intégrisme religieux et en invitant à le combattre.

Sur sa page Facebook, elle explique qu’ « il est important de revenir aux fondements de la laïcité comme une valeur de défense et des promotions des droits universels. La laïcité est le garant de la religion, elle respecte et protège la foi de chacun d’entre nous, elle permet à chacun quelque soit sa croyance de pratiquer son culte à condition de ne pas l’imposer à tous. »

Latifa Ibn Ziaten a cependant était sifflée par le groupe socialiste à l’Assemblée nationale, rapporte Le Point.

Certains membres de l’assemblée n’auraient pas apprécié que cette dernière porte le voile.

Jean Galvano a tenu à rétablir l’exactitude des faits sur Facebook « notre invitée portait un foulard comme les lois de la république l’autorisent dans l’espace public. Deux participants qui n’étaient ni députés ni, manifestement socialistes, sur 200 ont voulu contester le port de ce foulard, manquant singulièrement de respect à l’égard d’une femme qui nous a expliqué le porter en deuil de son fils. J’ai donc invité ces deux personnes à quitter à la salle. Jamais un socialiste, digne de ce nom n’aurait sifflé et encore moins hué cette femme éminemment respectable, comme certains le font croire sur Twitter. »

Latifa Ibn Ziaten rapporte également l’incident sur Facebook.

« Malheureusement certains participants n’ont pas toléré à Madame IBN ZIATEN de parler de la laïcité, de la République parce qu’elle porte le foulard, elle a été agressée verbalement, » déclare-t-elle.

Madame IBN ZIATEN est intervenue le 08 décembre dans l’après midi à l’assemblée nationale à l’occasion de la VI éme…

Posté par Latifa Ibn Ziaten sur mercredi 9 décembre 2015

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...