Le Canada presse l’Iran de libérer une de ses ressortissantes
Rechercher

Le Canada presse l’Iran de libérer une de ses ressortissantes

"L’Iran doit permettre à Maryam Mombeini de quitter le pays et de se rendre au Canada pour rejoindre sa famille", a posté le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur Twitter

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Illustration. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Illustration. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et sa ministre des Affaires étrangères ont appelé mardi l’Iran afin que Maryam Mombeini, veuve de l’universitaire irano-canadien mort en prison à Téhéran en février, soit libre de revenir au Canada.

« L’Iran doit permettre à Maryam Mombeini de quitter le pays et de se rendre au Canada pour rejoindre sa famille », a posté Justin Trudeau sur son compte Twitter.

Maryam Mombeini avait été empêchée in extremis par les autorités iraniennes d’embarquer il y a près de deux semaines pour le Canada, alors que ses deux fils qui l’accompagnaient avaient pu le faire.

Son mari, Kavous Seyed Emami, universitaire et écologiste, est mort à la prison d’Evin, à Téhéran, en février. Arrêté en janvier et accusé d’espionnage au profit d’Israël et des Etats-Unis, il s’est suicidé dans sa cellule, selon les autorités iraniennes. Cette version des faits est contestée par la famille.

« Le régime iranien doit fournir des réponses concernant le décès de (…) Kavous Seyed-Emami, dans la prison d’Evin », a demandé le chef du gouvernement canadien.

La ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland avait lundi soir exprimé son inquiétude face à « l’interdiction de voyager émise contre Maryam Mombeini » par les autorités iraniennes.

Après un premier appel le 8 mars, Mme Freeland réitère la demande de son gouvernement « aux autorités iraniennes de permettre à Maryam Mombeini, une citoyenne canadienne, de rentrer immédiatement » au Canada.

L’Iran ne reconnaît pas la double nationalité et refuse aux binationaux la protection consulaire accordée aux ressortissants étrangers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...