Rechercher

Le chef adjoint de Tsahal exhorte les cadets à défendre courageusement leurs opinions

Yair Golan a expliqué à une classe d'élèves officiers que "pour un militaire, le courage n'est pas une question de choix, c'est une obligation suprême"

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Yair Golan avant la cérémonie d'adieux pour l'ancien ministre de la Défense, Moshe Yaalon, aux quartiers généraux de l'armée, à Tel Aviv, le 22 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Yair Golan avant la cérémonie d'adieux pour l'ancien ministre de la Défense, Moshe Yaalon, aux quartiers généraux de l'armée, à Tel Aviv, le 22 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le vice chef d’état-major de Tsahal Yair Golan souligne l’importance du courage « face à des opinions différentes » dans son discours à une classe de d’élèves officiers des Forces terrestres.

Golan, qui a suscité la controverse plus tôt cette année quand il a apparemment comparé Israël à l’Allemagne pré-nazie, s’est exprimé à la cérémonie de remise des diplômes du 45e cours de formation des officiers des forces terrestres au Bahad 1, la base de l’armée israélienne dans le désert du Néguev.

« Soyez courageux face à des tirs ennemis, face à des opinions différentes, face à l’opinion de la majorité », a-t-il encouragé.

« Pour un militaire, le courage n’est pas une question de choix, c’est une obligation suprême. Créez dans votre environnement un air d’équité, dans lequel des règles claires et des normes uniformes règnent », a lancé Golan.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : [email protected]
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à [email protected].
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.