Israël en guerre - Jour 144

Rechercher
Les relations militaires restent inébranlables

Le chef du CENTCOM en Israël discute coopération et activités navales conjointes

Kurilla a visité l'unité d'élite Shayetet 13 avec le chef de Tsahal, a été briefé sur les derniers développements et a rencontré le ministre de la Défense pour parler de l'Iran

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le général Michael Erik Kurilla, chef du Commandementment du centre des États-Unis (CENTCOM) (à droite) et le chef de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, visitent l'unité commando d'élite Shayetet 13 de la marine israélienne, le 27 avril 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le général Michael Erik Kurilla, chef du Commandementment du centre des États-Unis (CENTCOM) (à droite) et le chef de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, visitent l'unité commando d'élite Shayetet 13 de la marine israélienne, le 27 avril 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le général Michael Erik Kurilla, chef du Commandement du centre des États-Unis (CENTCOM), est arrivé en Israël mercredi soir pour un voyage visant à renforcer les relations entre les armées, et plus particulièrement les opérations navales.

Kurilla, qui a été accueilli par le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, a commencé par une visite à l’unité d’élite Shayetet 13 de la marine israélienne.

Le chef de l’unité, le capitaine « Aleph », qui ne peut être identifié que par l’initiale de son prénom en hébreu, a fait un briefing à Kurilla. Il a présenté les opérations menées par l’unité, les récentes activités conjointes avec la Marine américaine et les évaluations les plus récentes réalisées par les services de renseignement, selon Tsahal.

L’armée israélienne a également projeté, lors de la visite de Kurilla, des images des récentes manœuvres conjointes des marines israélienne et américaine dans le détroit de Bab el-Mandeb, un point étroit et stratégique reliant la mer Rouge au golfe d’Aden.

Après la visite à l’unité Shayetet 13, Kurilla et Halevi ont tenu une réunion séparée au cours de laquelle ils ont discuté de « l’expansion continue de la coopération et du partage des capacités opérationnelles entre les deux armées », selon le communiqué de l’armée israélienne.

Tsahal a précisé que, dans les semaines à venir, des discussions auraient lieu entre le chef adjoint de Tsahal, le général de division Amir Baram, et son homologue du CENTCOM, le général de corps d’armée Gregory M. Guillot, afin de « poursuivre la planification des opérations conjointes entre les deux armées. »

« Nous suivons de très près les changements dans la région, en particulier le regain d’hostilité et d’activité terroriste de l’Iran. C’est justement en ces temps particulièrement tendus que les relations étroites entre Tsahal et l’armée américaine revêtent une grande importance. Nous poursuivrons notre coopération et notre engagement commun en faveur de la sécurité au Moyen-Orient », a déclaré Halevi dans un communiqué publié par l’armée israélienne.

« Comme lors de chacune de mes visites à Tsahal, j’ai été très impressionné par l’état de préparation au combat que j’ai vu ici. Notre relation militaire avec Israël reste inébranlable », a déclaré Kurilla.

Plus tard dans la journée de jeudi, Kurilla a rencontré le ministre de la Défense, Yoav Gallant, pour discuter de l’Iran.

« Les parties ont discuté de l’évolution des défis régionaux, en mettant l’accent sur les activités malveillantes de l’Iran au Moyen-Orient. Celles-ci comprennent les agressions iraniennes dans le domaine maritime et la livraison d’armes aux organisations terroristes et à leurs mandataires en Syrie, au Liban, en Irak, au Yémen et dans l’ensemble de la région », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

Au début du mois, le pays a connu une escalade sécuritaire sur plusieurs fronts en l’espace de quelques jours, avec des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza et des frappes de représailles israéliennes ; un barrage de roquettes depuis le Liban ; une attaque à la roquette depuis la Syrie ; un drone iranien présumé lancé depuis la Syrie et des frappes israéliennes en réponse ; des affrontements à la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple à Jérusalem ; et des attaques terroristes meurtrières en Israël et en Cisjordanie.

Le général Michael Erik Kurilla, chef du Commandement central des États-Unis (CENTCOM) (au centre) rencontre le ministre de la Défense Yoav Gallant (à droite) et le chef de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, au ministère de la Défense à Tel Aviv, le 27 avril 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Gallant a affirmé que l’Iran était le principal responsable de l’escalade, et a détaillé les sommes que l’Iran versait à chacun de ses mandataires terroristes.

Le ministère a déclaré que Gallant « a exposé les préoccupations de l’État d’Israël en ce qui concerne les progrès de l’Iran dans son programme nucléaire et son objectif de développer des capacités nucléaires militaires « .

Les deux hommes « ont exprimé leur engagement commun à approfondir la coopération unique et l’échange de renseignements entre leurs armées et leurs establishments de la défense respectifs », a ajouté le ministère.

Halevi a participé à la réunion aux côtés du général de division Tal Kelman, responsable militaire des affaires iraniennes, du général de division Hidai Zilberman, attaché de défense à Washington, ainsi que de Dror Shalom, qui dirige le bureau politico-militaire du ministère de la Défense.

Le CENTCOM est officiellement chargé des relations de l’armée américaine avec Israël depuis septembre 2021. Jusqu’à cette date, les relations avec Israël étaient placées sous la responsabilité du Commandement européen (EUCOM) afin d’éviter d’éventuelles tensions entre le CENTCOM et les nations arabes et musulmanes relevant de sa compétence, dont beaucoup n’entretenaient pas de liens formels avec Israël et ne souhaitaient donc pas être considérées comme des alliés réciproques.

Toutefois, depuis quelques années, les relations entre les pays arabes alliés du CENTCOM et Israël se sont multipliées, en partie de manière informelle, estompant la question.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.