Rechercher

Le chef du Likud s’entretient avec les dirigeants allemand et italien

Netanyahu discute avec Scholz du développement des liens avec les pays arabes et du nucléaire iranien ; de l'approfondissement des liens et des relations avec l’Italie avec Meloni

Photo composite du chancelier allemand Olaf Scholz (à gauche) et de Benjamin Netanyahu. (Crédit : Michael Varaklas et Ariel Schalit/AP)
Photo composite du chancelier allemand Olaf Scholz (à gauche) et de Benjamin Netanyahu. (Crédit : Michael Varaklas et Ariel Schalit/AP)

Le leader du Likud, Benjamin Netanyahu, s’est entretenu avec le chancelier allemand Olaf Scholz et la Première ministre italienne Giorgia Meloni jeudi, alors qu’il se prépare à reprendre le pouvoir après avoir remporté les élections nationales de la semaine dernière.

Lors de son entretien avec Scholz, Netanyahu a souligné son engagement à développer les liens avec les nations arabes et a exprimé sa préoccupation concernant le programme nucléaire iranien.

S’adressant à Scholz, le leader du Likud a déclaré que « l’Allemagne a un rôle particulier à jouer dans le processus historique » de développement des liens entre l’État juif et ses voisins. Il a également déclaré que le programme nucléaire iranien « constitue une menace importante pour la sécurité d’Israël et la paix mondiale. »

À la fin de l’appel, les deux hommes ont convenu de renforcer les liens entre leurs nations et Netanyahu a remercié Scholz pour le soutien de l’Allemagne à Israël.

Scholz a été une figure importante pour la diplomatie israélienne, notamment dans le cadre de l’opposition de l’État hébreu à un nouvel accord sur le nucléaire iranien. En septembre, le Premier ministre intérimaire Yair Lapid avait tenu une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand, au cours de laquelle ils avaient exprimé l’opposition de leurs pays au développement d’une arme nucléaire en Iran. Plus tôt dans la journée, Lapid avait également partagé avec Scholz des « informations sensibles et importantes » concernant le programme nucléaire de la République islamique.

Le chancelier allemand Olaf Scholz prononce un discours lors du sommet des dirigeants de la conférence sur le climat COP27 au Centre international de convention de Sharm el-Sheikh, le 7 novembre 2022. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)

En septembre également, l’ambassadeur d’Israël en Allemagne, Ron Prosor, avait déclaré que les liens du pays avec Berlin étaient les deuxièmes plus importants derrière ses relations avec les États-Unis.

Giorgia Meloni, dirigeante du parti Fratelli d’Italia, lors du rassemblement de clôture de la coalition de centre-droit à Rome, le 22 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Gregorio Borgia/Dossier)

La Première ministre italienne Giorgia Meloni a également appelé Netanyahu jeudi pour le féliciter. Lors de leur conversation, ils ont parlé d’une rencontre prochaine entre les deux gouvernements, du soutien de l’Italie à Israël dans les forums internationaux et de l’approfondissement des liens et des relations entre les deux pays, selon un communiqué du cabinet de Netanyahu.

Meloni a été élue le mois dernier et est devenue la première dirigeante d’extrême droite en Italie depuis Benito Mussolini pendant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis sa victoire électorale la semaine dernière, Netanyahu a reçu de nombreux messages de félicitations de la part de personnalités internationales importantes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...