Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

Le conflit au Yémen depuis 2014

Le conflit opposant les Houthis, rebelles proches de l'Iran, et les forces progouvernementales, a fait des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés

Des policiers yéménites inspectent un site où des frappes aériennes menées par l'Arabie saoudite ont visé deux maisons à Sanaa, au Yémen, le 26 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Hani Mohammed)
Des policiers yéménites inspectent un site où des frappes aériennes menées par l'Arabie saoudite ont visé deux maisons à Sanaa, au Yémen, le 26 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Hani Mohammed)

Le Yémen, où une délégation saoudienne est arrivée à Sanaa pour négocier une trêve durable et discuter du processus de paix avec les rebelles Houthis, est dévasté depuis 2014 par la guerre.

Le conflit opposant les Houthis, rebelles proches de l’Iran, et les forces progouvernementales, appuyées par une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite voisine, a fait des centaines de milliers de morts – victimes directes ou indirectes – et des millions de déplacés.

Sanaa aux mains des Houthis

En juillet 2014, les Houthis, s’estimant marginalisés, lancent une offensive depuis leur fief de Saada (nord). Ils sont issus du zaïdisme, branche du chiisme majoritaire dans le Nord et qui représente plus de 30% de la population du Yémen à majorité sunnite.

S’alliant à des unités fidèles à l’ex-président Ali Abdallah Saleh, ils entrent en septembre dans la capitale Sanaa et s’emparent du siège du gouvernement.

Ils prennent la ville portuaire de Hodeida (ouest) sur la mer Rouge, puis progressent vers le centre du pays.

En janvier 2015, ils s’emparent du palais présidentiel à Sanaa et encerclent la résidence du président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui fuit vers Aden (sud).

Abd Rabbo Mansour Hadi, président du Yémen. (Crédit : domaine public)

Coalition militaire

Le 26 mars 2015, une coalition menée par l’Arabie saoudite, à laquelle participent notamment les Emirats arabes unis, lance une opération aérienne pour bloquer l’avancée des rebelles. Washington fournit un soutien logistique et de renseignement.

M. Hadi se réfugie en Arabie saoudite tandis que les rebelles se rapprochent d’Aden.

En juillet, le gouvernement annonce la « libération » de la province d’Aden, premier succès des loyalistes. La ville éponyme devient la capitale « provisoire » du pouvoir.

Les forces loyales aux rebelles houthis du Yémen participent à un défilé militaire marquant le septième anniversaire de l’intervention de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite dans leur pays, dans la capitale de Sanaa, le 31 mars 2022. (Crédit : MOHAMMED HUWAIS / AFP)

Séparatistes du Sud

Début 2018, des séparatistes du Sud, territoire indépendant avant sa fusion avec le Nord en 1990, se retournent contre les forces gouvernementales à Aden et assiègent le palais présidentiel, avant une intervention saoudo-émiratie.

En août 2019, des affrontements opposent à Aden séparatistes de la force « Cordon de sécurité », entraînée par les Emirats, aux troupes du gouvernement, soutenues par Ryad.

Ryad a depuis négocié un accord de partage du pouvoir et chapeauté la formation d’un gouvernement.

L’Arabie ciblée

Le 14 septembre 2019, les rebelles revendiquent des attaques contre deux sites du géant pétrolier Aramco en Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut. Ryad et Washington accusent l’Iran qui dément.

Les Houthis multiplient les attaques avec drones et missiles contre le royaume saoudien. En mars 2021, les installations pétrolières saoudiennes sont la cible de deux attaques majeures.

Les combattants yéménites progouvernement des brigades des Géants, entraînées par les EAU, dans la ville d’Ataq, à l »Est du port d’Aden, sur la mer Rouge, se dirigent vers le front pour affronter les combattants houthis pro-iraniens, le 28 janvier 2022. (Crédit : Saleh Al-Obeidi/AFP)

Offensive sur Marib

Après des mois d’accalmie, les rebelles reprennent en février 2021 leur offensive sur Marib, ville stratégique dans une région riche en pétrole et dernier bastion loyaliste dans le Nord.

L’offensive intervient alors que l’administration américaine de Joe Biden a retiré les Houthis de sa liste des « organisations terroristes ».

Un membre de la tribu yéménite armée du Comité de la Résistance Populaire soutenant les forces fidèles au président fugitif Abedrabbo Mansour Hadi qui regarde à travers des jumelles dans la région de Jaadan, à Marib, la province est de la capitale, Sanaa, le 9 mai 2015 (Crédit : AFP / STR)

Six mois de trêve

Le 17 janvier 2022, les Houthis attaquent des installations à Abou Dhabi, faisant trois morts.

Le 25, les rebelles mènent de nouvelles attaques en Arabie saoudite, provoquant un gigantesque incendie dans un site pétrolier à Jeddah.

Une trêve négociée par l’ONU entre en vigueur le 2 avril 2022. Elle expire six mois plus tard, le 2 octobre, mais la situation reste relativement calme sur le terrain.

Une photo par satellite prise par Planet Labs PBC montre un incendie en cours dans une usine pétrolière Armaco à Jeddah après une attaque des rebelles houthis avant une course de Formule Un à Jeddah, en Arabie saoudite, le 26 mars 2022. ( Crédit : Planet Labs PBC via AP)

Rapprochement Iran/Arabie

Le 10 mars 2023, l’Arabie saoudite et l’Iran conviennent, sous l’égide de la Chine, de reprendre leurs relations diplomatiques et de rouvrir d’ici mi-mai leurs ambassades.

Le 19, le président iranien Ebrahim Raissi reçoit une invitation du roi Salmane pour se rendre à Ryad et sceller le rapprochement entre les deux pays. Le déplacement est prévu après le ramadan, fin avril.

Le 8 avril, des médiateurs omanais arrivent à Sanaa pour discuter avec les rebelles Houthis d’une trêve au Yémen avec l’Arabie saoudite.

le 9 avril, une délégation saoudienne arrive à Sanaa pour négocier une trêve durable et discuter du processus de paix avec les rebelles Houthis.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.