Rechercher

Le député Yaakov Litzman se fait poser un pacemaker en urgence

L'ancien ministre de la Santé a fait un malaise ce week-end ; l'hôpital Shaare Zedek a assuré que le législateur haredi se sentait bien après l'intervention

Le député de Yahadout HaTorah Yaakov Litzman parle pendant une réunion de faction, le 13 décembre 2021. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Le député de Yahadout HaTorah Yaakov Litzman parle pendant une réunion de faction, le 13 décembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député du parti Yahadout HaTorah Yaakov Litzman s’est fait poser un pacemaker pendant le week-end. Il ne se sentait pas bien et il avait été emmené à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, a fait savoir le centre hospitalier samedi.

Les médecins ont indiqué que l’opération avait été décidée après une série d’examens. Ils ont précisé que l’intervention chirurgicale s’était bien déroulée et que Litzman se reposait et qu’il se sentait bien.

Un pacemaker contrôle le rythme cardiaque d’un patient et il garantit que le cœur batte correctement.

Litzman devrait rapidement prendre sa retraite politique. Il a averti son parti qu’il se retirerait après le congé de Pessah à la Knesset, qui court de la mi-mars à la mi-mai.

Cela fait 23 ans que le parlementaire haredi siège à la Knesset. Élu pour la toute première fois en 1999, Litzman a été à la tête du ministère de la Santé pendant plus d’une décennie. Il a été vice-ministre et ministre de la Santé alternativement de 2009 jusqu’à la mi-2020.

L’année dernière, Litzman a démissionné de son poste de numéro un du parti Yahadout HaTorah après 18 années passées à la barre de la formation, laissant la place à Moshe Gafni. Litzman reste le bras droit du nouveau dirigeant de la faction.

Au mois de décembre, le député avait annoncé qu’il ne se représenterait pas pour un siège à la Knesset. Il n’avait pas donné de raison justifiant cette accélération de calendrier, selon son porte-parole. Litzman avait dit, dans le passé, que sa décision de quitter la politique n’était pas liée à ses déboires judiciaires actuels.

Litzman négocie actuellement une négociation de peine pour fraude et abus de confiance en liaison avec le dossier Malka Leifer. Cette négociation de peine, critiquée par le public qui estime qu’elle accorde au prévenu un traitement de faveur en abandonnant une mise en examen pour obstruction à la justice et qui comprend une amende de 2800 shekels, attend encore d’être approuvée par la justice, a expliqué le porte-parole de Litzman.

Leifer, ancienne directrice d’une école orthodoxe pour filles de Melbourne, est accusée d’agressions sexuelles contre des mineures. Litzman, pour sa part, est mis en cause pour avoir utilisé son ancienne fonction de vice-ministre de la Justice pour bloquer l’extradition de Leifer vers l’Australie – une extradition qui a finalement eu lieu au mois de janvier de l’année dernière, soit treize ans après sa fuite en Israël pour échapper à la justice australienne.

Carrie Keller-Lynn a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...