Le fils d’un rabbin tué dans un attentat meurt dans un accident de la route
Rechercher

Le fils d’un rabbin tué dans un attentat meurt dans un accident de la route

Des politiques et un dirigeant communautaire rendent hommage à Shlomo Mark, tué en se rendant au bureau du Premier ministre trois ans après l'assassinat de son père en Cisjordanie

Shlomo Mark (G) et sa femme Yiska sur une photo non datée. (Autorisation)
Shlomo Mark (G) et sa femme Yiska sur une photo non datée. (Autorisation)

Le fils aîné d’un rabbin tué il y a près de trois ans dans un attentat terroriste en Cisjordanie est mort dimanche, après avoir été impliqué dans un accident de la circulation vendredi.

Shlomi Mark, 29 ans, a été grièvement blessé vendredi soir dans un accident de moto près de la ville de Kiryat Gat, dans le sud du pays, alors qu’il se rendait à son travail au Cabinet du Premier ministre.

Il a été conduit à l’hôpital Soroka de Beer Sheva, où le personnel médical s’est battu pour sa survie mais l’a finalement déclaré mort dimanche matin. Il laisse dans le deuil son épouse Yiska – qui a également perdu son père, Eliyahu Ben-Ami, dans une attaque terroriste – et leurs trois enfants.

Il était le fils de Miki Mark, le directeur de la yeshiva d’Otniel en Cisjordanie abattu par un terroriste palestinien le 1er juillet 2016 alors qu’il conduisait avec sa famille près de l’implantation d’Otniel où ils vivaient. Le père, âgé de 48 ans et parent de 10 enfants, a été tué sur le coup ; son épouse, Hava, a subi un grave traumatisme crânien.

Les enfants du rabbin Miki Mark pendant le service funéraire à la yeshiva d’Otniel, qui était dirigée par leur père, le 3 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Après la mort de Miki Mark, Shlomo avait assumé le rôle de principal soutien de la famille.

Le rabbin Miki Mark, assassiné dans une attaque terroriste près de Hébron, le 1er juillet 2016. (Crédit : autorisation)

Des personnalités politiques lui ont rendu hommage dimanche, dont le député du Likud Yehudah Glick, un habitant d’Otniel, qui a indiqué que les funérailles auraient lieu lundi au cimetière Givat Shaul, à Jérusalem. L’heure exacte n’a pas encore été annoncée.

« La douleur qui s’est abattue sur cette famille est tout simplement inimaginable », a tweeté Naftali Bennett, ministre de l’Éducation. « Le peuple d’Israël est à vos côtés dans ces moments difficiles. Puissiez-vous ne plus souffrir. »

« Nous sommes bouleversés et profondément attristés par cette terrible tragédie », a déclaré Yochai Damri, chef du Conseil régional de Har Hebron et ami de la famille. « Shlomi, depuis son enrôlement dans l’armée jusqu’à aujourd’hui, a choisi de consacrer ses meilleures années à la sécurité de l’État d’Israël en tant qu’officier, puis dans l’establishement sécuritaire. Nous avons le cœur brisé. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...