Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Le « Hamas doit être mis hors d’état de nuire », dit le ministre français des Armées

"Le dilemme qu'a Tsahal, c'est qu'évidemment le Hamas se sert des populations civiles comme de boucliers humains", a expliqué Sébastien Lecornu

Le ministre français de la Défense, Sébastien Lecornu, assistant à une cérémonie à Beyrouth le 2 novembre 2023 marquant le 40e anniversaire de l'explosion de l'immeuble Drakkar qui a tué cinquante-huit parachutistes français et cinq soldats libanais. (Crédit : Anwar Amro/AFP)
Le ministre français de la Défense, Sébastien Lecornu, assistant à une cérémonie à Beyrouth le 2 novembre 2023 marquant le 40e anniversaire de l'explosion de l'immeuble Drakkar qui a tué cinquante-huit parachutistes français et cinq soldats libanais. (Crédit : Anwar Amro/AFP)

La question humanitaire et de la protection de la population civile palestinienne de Gaza est « absolument clé » et appelle « mesure et proportionnalité » de la part d’Israël, a estimé dimanche le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu.

« C’est important parce qu’il y le terrain des principes et des valeurs. Israël est une démocratie et ce que fait Israël a un impact sur nous », a déclaré Sébastien Lecornu lors d’un entretien sur la chaine d’informations LCI.

La manière dont Israël va gérer la suite du conflit aura un impact sur « l’environnement de sécurité dans lequel le Proche Orient va se trouver dans les 10 ou 15 années à venir », a poursuivi le ministre français.

Le groupe terroriste islamiste palestinien du « Hamas doit être mis hors d’état de nuire mais la manière dont les populations civiles sont traitées peut avoir un impact sur la maîtrise de l’escalade globale », a insisté Sébastien Lecornu.

Le président français Emmanuel Macron écoute le président israélien Isaac Herzog alors qu’ils assistent au collège et au lycée Ohr Torah à Toulouse, dans le sud de la France, le 20 mars 2022, à une cérémonie de commémoration du dixième anniversaire des attentats perpétrés par Mohamed Merah qui ont tué sept personnes en 2012. (Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP)

Ces propos interviennent alors que le président français Emmanuel Macron s’est entretenu avec son homologue israélien Isaac Herzog pour clarifier des propos tenus auprès de la BBC.

Le président français a précisé qu’il « n’accusait pas Israël de porter atteinte intentionnellement aux civils » à Gaza, selon la présidence israélienne.

Sur les reproches faits à la diplomatie française d’être soit pro-israélienne, soit pro-palestinienne, Sébastien Lecornu a, lui, rappelé la position historique de la France.

« Le problème d’une position d’équilibre, c’est que globalement tout le monde vous la reproche. D’un côté, on vous reproche de ne pas en faire assez pour la sécurité des populations civiles palestiniennes, de l’autre on nous reprocherait de ne pas en faire assez pour la sécurité d’Israël », a-t-il dit.

« Du général de Gaulle à François Mitterrand jusqu’à Emmanuel Macron, ces reproches là ont toujours été faits dans l’histoire ».

Si la France appelle à un cessez-le-feu à Gaza, elle défend aussi le droit d’Israël à se défendre.

« Le dilemme qu’a Tsahal, c’est qu’évidemment le Hamas se sert des populations civiles comme de boucliers humains », a également déclaré Sébastien Lecornu. « Pourquoi cette question sur les hôpitaux, les écoles ? Parce ce sont bien souvent des infrastructures, des équipements qui peuvent protéger ou cacher des infrastructures militaires » du Hamas, a-t-il également dit.

La guerre a été déclenchée par une attaque menée le 7 octobre par le Hamas sur le sol israélien, d’une violence et d’une ampleur inédites depuis la création de l’État d’Israël en 1948.

Près de 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime. Ils ont tué plus de 1 200 personnes, dont une majorité de civils, au cours de raids sur plus de 20 communautés frontalières près de la bande de Gaza, massacrant des familles entières dans leurs maisons et au moins 260 festivaliers lors d’une rave en plein air. Les terroristes ont également enlevé au moins 240 personnes, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, qu’ils ont entraînées dans la bande de Gaza où elles sont toujours retenues captives.

Israël a lancé une offensive visant à détruire les capacités militaires et de gouvernance du Hamas, et s’est engagé à éliminer l’ensemble du groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza. Il affirme viser toutes les zones où le Hamas opère, tout en cherchant à réduire au maximum les pertes civiles.

Le ministère de la Santé du Hamas qui contrôle le territoire palestinien a fait état de plus de 11 000 morts. Ces chiffres ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et incluent à la fois des civils et des membres du Hamas tués à Gaza, y compris à la suite de tirs de roquettes ratés par le groupe terroriste lui-même. Israël affirme avoir tué quelque 1 500 terroristes du Hamas à l’intérieur du pays le 7 octobre et après cette date.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.