Le journal de Jared Kushner ne soutiendra pas Trump
Rechercher

Le journal de Jared Kushner ne soutiendra pas Trump

Le New York Observer, acheté en 2006 par le gendre du candidat républicain, ne soutiendra aucun candidat

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Donald Trump pendant un évènement de campagne, accompagné par (de gauche à droite) son épouse Melania Trump, sa fille Ivanka Trump et son mari, Jared Kushner, à Waterloo, dans l'Iowa, le 1er février 2016. (Crédit : JTA/Samuel Corum/Anadolu Agency/Getty Images)
Donald Trump pendant un évènement de campagne, accompagné par (de gauche à droite) son épouse Melania Trump, sa fille Ivanka Trump et son mari, Jared Kushner, à Waterloo, dans l'Iowa, le 1er février 2016. (Crédit : JTA/Samuel Corum/Anadolu Agency/Getty Images)

WASHINGTON – Donald Trump n’aura pas le soutien du journal The New York Observer, un hebdomadaire et un site Web d’information appartenant à son gendre juif Jared Kushner, qui a décidé de ne soutenir aucun candidat pendant ces élections présidentielles.

Le rédacteur en chef de la publication, Ken Kurson, a déclaré mercredi au The Huffington Post que le journal – l’un des seuls papiers qui a soutenu Trump pendant les primaires républicains – « n’allait pas soutenir [quelqu’un] en général ».

Peu de grandes rédactions de journaux étaient disposées à soutenir le candidat républicain. On pourrait considérer que la plus grande publication à le faire était The Las Vegas Review-Journal, dont le propriétaire est le magnat des casinos Sheldon Adelson.

Un certain nombre de publications traditionnellement conservatrices – The Arizona Republic, The Cincinnati Enquirer, The Dallas Morning News – ont approuvé Clinton.

Kushner, 35 ans, le fils d’un grand développeur de la région de New York, a acheté le New York Observer pour environ 10 millions de dollars en 2006.

Il a été un conseiller proche de Trump sur une myriade de questions pendant la campagne, y compris pour la sélection d’un candidat à la vice-présidence. C’est pour cette raison que le New York Times l’a décrit comme le « directeur de campagne de fait de Trump ». Il aurait également rédigé le discours de Trump de cette année à la Conférence de politique de l’AIPAC.

Kushner et Ivanka Trump, qui observent Shabbat et mangent casher, vivent actuellement sur Park Avenue avec leurs trois enfants, dont le plus jeune est né en mars.

Après que Trump a créé la controverse au cours de la campagne en tweetant une image de sa rivale démocrate Hillary Clinton avec une étoile à six pointes superposées à de l’argent et une légende où l’on pouvait lire : « La candidate la plus corrompue que jamais ! »a déclaré Kushner.

« Mon beau-père n’est pas un antisémite », a-t-il affirmé dans un article publié dans son journal. « Le fait est que mon beau-père est une personne incroyablement aimante et tolérante qui a embrassé ma famille et notre judaïsme depuis que j’ai commencé à sortir avec ma femme. Son soutien a été inébranlable et venait du cœur. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...