Le maire de Rishon Lezion, accusé de corruption, va récupérer son poste
Rechercher

Le maire de Rishon Lezion, accusé de corruption, va récupérer son poste

Dov Zur a été arrêté et suspendu pour une affaire présumée de corruption impliquant également le député David Bitan

Dov Zur, maire de Rishon Lezion, arrive devant le tribunal de première instance de Rishon Lezion pour la prolongation de sa suspension provisoire, le 7 décembre 2017. (Avi Dishi / Flash90)
Dov Zur, maire de Rishon Lezion, arrive devant le tribunal de première instance de Rishon Lezion pour la prolongation de sa suspension provisoire, le 7 décembre 2017. (Avi Dishi / Flash90)

Le maire de la quatrième plus grande ville d’Israël, arrêté le mois dernier dans une enquête de corruption généralisée, sera autorisé à reprendre son poste mais restera soumis à de strictes restrictions sur les questions liées à l’enquête, ont rapporté lundi les médias israéliens.

Dov Zur, maire de Rishon Lezion, a été immédiatement suspendu de ses fonctions pour 45 jours au moment de son arrestation début décembre pour implication présumée dans une affaire de corruption impliquant David Bitan, député du Likud, et de hauts responsables des municipalités de Rishon Lezion et Tel Aviv.

Zur est soupçonné de corruption, de fraude et d’abus de confiance pour avoir fait la promotion, avec des entrepreneurs, de certains projets de construction dans la ville.

Le quartier général de l’unité anti-corruption Lahav 433 de la police israélienne à Lod (Flash90)

Selon l’accord conclu lundi par les avocats de Zur et l’unité d’enquête de la police concernant les fraudes, Zur sera exclu des réunions du comité local du logement et de la construction et du comité d’appel d’offres. Il ne sera pas autorisé à participer aux pourparlers du comité de développement immobilier de la municipalité ou à toute discussion qui concernerait les personnes impliquées dans l’affaire de corruption.

Les restrictions devraient rester en place jusqu’au 24 avril.

« Le retour du maire à la municipalité afin qu’il continue son importante activité publique devrait être bien accueilli », ont déclaré les avocats de Zur dans un communiqué. « Toutes les actions du maire ont été réalisées au profit de la ville et de ses résidents, et nous sommes convaincus que l’enquête aboutira à des conclusions similaires. »

En décembre, Zur faisait partie du groupe d’une vingtaine d’employés de la municipalité de Rishon Lezion arrêtés dans le cadre de l’enquête, connue sous le nom d’affaire 1803. Parmi les personnes arrêtées par la police après une longue enquête, figuraient notamment deux assistants parlementaires, des entrepreneurs et des hommes d’affaires.

David Bitan, député du Likud, se rend à un interrogatoire au quartier général de l’unité anti-corruption du Lahav 433 à Lod, le 4 janvier 2018 (Flash90)

David Bitan, ancien député maire de Rishon Lezion et actuel député ayant des liens étroits avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a démissionné de son poste de leader de la coalition suite à son implication dans l’affaire. Il a été interrogé six fois par des enquêteurs, y compris ce dimanche, mais est resté silencieux durant les trois dernières sessions et a refusé de répondre aux questions.

Les enquêteurs détiendraient des preuves spécifiques de pots-de-vin et de transferts d’argent présumés après avoir reçu le témoignage de Moshe Yosef, propriétaire d’un magasin et suspect clé dans l’affaire qui serait en pourparlers pour devenir témoin d’Etat.

Alors qu’initialement David Bitan était accusé d’avoir reçu la plupart des pots-de-vin alors qu’il était député maire de Rishon Lezion, le témoignage de Yosef indique que les paiements ont continué après que Bitan soit devenu membre de la Knesset en 2015, a rapporté jeudi le quotidien Haaretz.

Au cours des trois dernières semaines, Yosef a fourni un témoignage détaillé, affirmant aux enquêteurs que les pots-de-vin étaient fréquents, y compris au cours des cinq dernières années. Yosef a déclaré aux enquêteurs qu’il avait remis des centaines de milliers de shekels à Bitan lors des visites du législateur du Likud au magasin Metzada de Yosef à Rishon Lezion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...