Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Le maire de Toulouse interdit un spectacle de Dieudonné

"Par ses paroles, ou habillé sous forme de spectacle, il travaille à la division de la société et heurte tout ce qui fait une République", a déploré Jean-Luc Moudenc

Jean-Luc Moudenc (Crédit : capture d'écran YouTube)
Jean-Luc Moudenc (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le maire de Toulouse a pris mercredi un arrêté interdisant un spectacle de Dieudonné, plusieurs fois condamné pour injure raciale, incitation à la haine et apologie du terrorisme, a indiqué la mairie.

Dieudonné « est quelqu’un qui a eu un positionnement provocateur anti-républicain réitéré, j’ai donc voulu signifier que sa venue n’était pas souhaitée à Toulouse et son spectacle non plus », a déclaré le maire Jean-Luc Moudenc à l’AFP.

« Par ses paroles, ou habillé sous forme de spectacle, il travaille à la division de la société et heurte tout ce qui fait une République », a ajouté l’élu.

Prévu le 17 août à 20H00, dans un lieu non précisé, le spectacle « Sous bracelet » de l’humoriste a déjà été interdit dans d’autres villes, dont Montpellier et Paris.

Dieudonné M’Bala M’Bala, portant un masque représentant un ananas en référence à son expression négationniste « shoahananas », fait le geste controversé de la « quenelle » à son arrivée au palais de justice de Paris, le 26 mars 2019, devant un public amusé. (Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Jean-Luc Moudenc a insisté sur « l’effet provocateur » et « malsain » de ne pas annoncer le lieu de la représentation, qui selon le site dieudosphère.com est communiqué par SMS ou mail après achat des billets.

« Le fait de ne pas annoncer la localisation gêne les autorités publiques pour évaluer le risque de troubles à l’ordre public », a précisé le maire qui, dans un communiqué, a appelé « à des évolutions réglementaires pour assurer l’ordre public des spectacles et représentations en question ».

Depuis 2002, Dieudonné a fait l’objet de nombreuses procédures judiciaires. Il a notamment été condamné en septembre 2020 à 10 000 euros d’amende pour des propos racistes tenus en juin 2017 lors de son spectacle le « Bal des quenelles ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.