Rechercher

Le maire d’une ville haredi soupçonné d’avoir été présent lors d’un meurtre en 1990

Avi Edri a été retrouvé battu à mort dans la forêt de Ramot, au nord de Jérusalem, en 1990, dans une affaire d'homicide qui serait liée à la secte extrémiste Shuvu Bonim

Avi Edri. (Autorisation)
Avi Edri. (Autorisation)

Le maire d’une ville ultra-orthodoxe non identifiée est soupçonné d’avoir été présent lors du meurtre d’Avi Edri, 41 ans, il y a plusieurs décennies, dans une affaire d’homicide qui serait liée à la secte extrémiste Shuvu Bonim, selon les médias israéliens.

Le maire, qui n’est pas identifié par les sources en question, aurait joué un rôle dans ce meurtre.

Edri a été retrouvé battu à mort dans la forêt de Ramot, au nord de Jérusalem, en 1990.

Sa mort serait liée à la secte dirigée par le rabbin Eliezer Berland, délinquant sexuel et fraudeur emprisonné, qui a été placé en détention provisoire car il a ordonné le meurtre d’un adolescent dans les années 1980.

Le rabbin Eliezer Berland arrive pour une audience au tribunal de première instance de Jérusalem, le 13 février 2020. (Yonatan Sindel / Flash90)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...