Le marathon de Jérusalem réunit 40 000 coureurs de 80 pays
Rechercher

Le marathon de Jérusalem réunit 40 000 coureurs de 80 pays

Ronald Kimeli Kurgat, 33 ans, originaire du Kenya et vainqueur de la quatrième édition a remporté la course après avoir couru 2 heures, 18 minutes et 47 secondes

Les coureurs du 9ème marathon de Jérusalem, le 15 mars 2019 (Crédit : Flash 90)
Les coureurs du 9ème marathon de Jérusalem, le 15 mars 2019 (Crédit : Flash 90)

Plus de 40 000 coureurs – notamment 4 600 athlètes en provenance de 80 pays différents – ont rejoint la neuvième édition du marathon annuel de Jérusalem dans la matinée de vendredi, un nombre record de participants.

« C’est un événement extraordinaire et ceux qui ne l’ont pas vécu ne peuvent comprendre les émotions qu’il suscite. J’ai l’intention de courir, l’année prochaine », a déclaré le nouveau maire de Jérusalem, Moshe Lion, à la foule réunie.

Ronald Kimeli Kurgat, 33 ans, originaire du Kenya et vainqueur de la quatrième édition a remporté la course après avoir couru 2 heures, 18 minutes et 47 secondes.

Pour les femmes, Nancy Kimaiyo Chepngetich, 35 ans, de Kenya, a terminé première avec un temps de 2heures, 44 minutes et 18 secondes.

Des centaines d’agents de sécurité et de représentants de la police et de la police des frontières ont été déployés dans les rues de la ville sainte pour sécuriser le public et assurer la circulation pendant et après le marathon.

Les hôtels de la capitale ont été pris d’assaut avant l’événement et affichent complet, a fait savoir la Douzième chaîne.

Le maire de Jérusalem Moshe Lion au 9ème marathon de la ville, le 15 mars 2019 (Crédit : Dor Schwartz)

De nombreuses rues de Jérusalem ont été fermées dès 5h30 du matin et elles devraient rouvrir à 14h30. Les coureurs peuvent prendre part aujourd’hui à un total de six épreuves – le marathon (42 kilomètres), le semi-marathon (21,1 kilomètres), un parcours de 10 kilomètres, une course familiale de 1,7 kilomètres et une course communautaire de 800 mètres pour les personnes en situation de handicap.

Jérusalem a hissé un drapeau syrien à proximité de la Knesset, sur le parcours de la course annuelle, au cas où Hasan Aljijakli, un athlète syrien né à Damas, vienne participer à l’événement.

Aljijakli, qui a vécu aux Emirats arabes unis et aux Pays bas, s’était inscrit mais, selon des informations transmises par le site Ynet, n’a pas encore récupéré son dossard.

« Au cours des dernières 24 heures, 80 drapeaux des 80 pays d’où proviennent les athlètes inscrits ont été hissés dans les rues de Jérusalem », a dit Lion à Ynet, qui a montré le drapeau syrien en train de flotter.

Les soldats participent au 9ème marathon de Jérusalem (Crédit : Dor Schwartz)

« Dans la capitale unie d’Israël, nous respectons tout le monde et nous pensons que le sport ne se mélange pas à la politique », a affirmé Lion. « Les sports sont une passerelle qui permet de relier des peuples et des cultures différentes ».

Plus de 35 000 coureurs de 72 différents pays avaient pris part au marathon, l’année dernière. Les athlètes kenyans Kipkogey Shadrack et Emily Chepkemoi l’avaient emporté dans les course masculine et féminine respectivement.

Le marathon de Tel Aviv, au mois de février, avait attiré environ 40 000 coureurs dont 2 500 environ venaient de l’étranger.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...