Rechercher

Le ministère de la Santé ferme l’usine Strauss après les rappels de produits

La présidente a présenté ses excuses. ; le PDG a indiqué que la présence de pigeons à l’usine Nof Hagalil ne pouvait, à ce stade, être liée à la contamination

Le Directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, et la cheffe des services de santé publique, Sharon Alroy-Preis, s’adressent à la presse lors d’une visite à l’usine de bonbons Strauss Elit à Nof Hagalil, dans le nord d’Israël, le 28 avril 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Le Directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, et la cheffe des services de santé publique, Sharon Alroy-Preis, s’adressent à la presse lors d’une visite à l’usine de bonbons Strauss Elit à Nof Hagalil, dans le nord d’Israël, le 28 avril 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a annoncé jeudi que l’usine Elite de Nof Hagalil, appartenant au groupe Strauss, fermerait pendant trois mois, le temps pour la société de trouver l’origine de la contamination aux salmonelles qui l’a conduite à rappeler des produits dans tout le pays.

« Ils ne peuvent pas fabriquer et commercialiser leurs produits » tant que l’usine n’est pas de nouveau certifiée et sûre, a précisé Ash après une visite des installations en compagnie d’employés et de responsables de la santé.

Ash a indiqué que les équipes du ministère étudiaient les « failles possibles » qui ont conduit à des problèmes sur la chaîne de production. « Nous poursuivons l’enquête », a-t-il indiqué. « Il y a tout un protocole à respecter pour remettre l’usine en capacité de produire. »

Le certificat de qualité de l’usine « sera rétabli une fois que nous nous serons assurés que tous les enseignements ont été tirés, toutes les procédures suivies et que nous serons certains, non seulement que la ligne de production est exempte de salmonelles, mais qu’il n’y aura pas d’autres contaminations à l’avenir ».

S’exprimant publiquement pour la première fois depuis le début de la crise, la présidente du groupe Strauss, Ofra Strauss, a présenté ses excuses pour « la peur » engendrée par l’entreprise. Un autre responsable de l’entreprise a laissé entendre que des pigeons pouvaient être à l’origine de la contamination.

« [Je suis] ici pour dire, au nom de l’entreprise, aussi clairement que possible : je m’excuse de vous avoir déçus. Je suis désolée de toute la peur que nous avons causée », a déclaré Strauss lors d’une conférence de presse tenue avec d’autres responsables de l’entreprise.

Ofra Strauss, président du Groupe Strauss, prend la parole lors d’une conférence de presse, dans les bureaux principaux de Strauss à Petah Tikva, le 28 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

« Nous n’avons jamais eu affaire à un événement comme celui-ci et c’est le plus grand rappel de produits de toute l’histoire de Strauss. Nous ne rouvrirons l’usine que lorsque nous aurons la certitude que tout est absolument sûr. Je suis la présidente de cette entreprise et j’ai pris part à toutes les décisions de cette dernière semaine pendant laquelle nous avons tous énormément travaillé. »

La société a commencé par annoncer le rappel de ses produits, lundi, invitant les consommateurs à ne pas acheter de produits de la marque et les magasins à ne pas vendre certains produits chocolatés et snacks en raison de présomptions de présence de salmonelles. Mardi et mercredi, la société a étendu le rappel à une gamme plus large de produits, après confirmation de la présence de bactéries par des analyses de laboratoire.

S’exprimant après Strauss, le PDG, Eyal Dror, a révélé la découverte de problèmes dans les locaux de l’usine de Nof Hagalil, indiquant que les responsables y avaient trouvé des pigeons, potentiels vecteurs de contamination aux salmonelles. Il a toutefois déclaré qu’il n’y avait, pour l’heure, aucun moyen de confirmer si cela était lié à la présence de salmonelles.

« Dans les semaines qui ont précédé la crise, des travaux ont eu lieu dans l’usine, qui ne se sont pas déroulés conformément aux procédures et c’est peut-être la source du problème », a admis Dror. « Certains jours, des pigeons ont pu pénétrer dans l’usine. Ce n’était pas supposé arriver. »

Vue de l’usine de bonbons Strauss Elit à Nof Hagalil, Nord d’Israël, le 28 avril 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Trois personnes, au moins, ont été hospitalisées récemment pour des cas supposés de salmonellose. Aucune confirmation n’a été donnée liant ces cas à la consommation de produits Strauss. Le ministère de la Santé a déclaré mardi que, si la plupart des personnes présentant des symptômes de salmonellose se rétablissaient en quelques jours sans complications, les sujets âgés ou immunodéprimés devaient, eux, prendre des précautions particulières.

Strauss a été publiquement critiqué pour avoir attendu une semaine avant d’informer les consommateurs des premiers résultats de laboratoire. Le ministère de la Santé a défendu l’entreprise sur ce point, affirmant qu’elle avait suivi à la lettre toutes les directives applicables en pareille situation.

Les clients dont les articles sont susceptibles de contenir la bactérie peuvent contacter Strauss via son site Web ou le service clientèle au *6860. La société a assuré qu’elle dédommagerait les consommateurs du double du prix d’achat des produits concernés. Elle a par ailleurs regretté les délais actuels de traitement de son service à la clientèle, saturé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...