Le PDG de WeWork Adam Neumann veut devenir Premier ministre d’Israël
Rechercher

Le PDG de WeWork Adam Neumann veut devenir Premier ministre d’Israël

Diriger son pays natal n'est pas la seule ambition du fondateur du spécialiste de la location d'espaces pour le co-working, il veut aussi devenir le premier trillionnaire du monde

Adam Neumann s'exprime devant une foule réunie lors d'un événement WeWork au Microsoft Theater à Los Angeles, le 9 janvier 2019. (Michael Kovac/Getty Images for WeWork)
Adam Neumann s'exprime devant une foule réunie lors d'un événement WeWork au Microsoft Theater à Los Angeles, le 9 janvier 2019. (Michael Kovac/Getty Images for WeWork)

JTA — Une dépréciation embarrassante de son introduction en bourse et les révélations fracassantes du Wall Street Journal ont agité le monde des affaires et braqué ses projecteurs sur We Co., la société mère de WeWork, le géant des espaces de co-working cofondé par l’entrepreneur israélien Adam Neumann.

En janvier, l’entreprise devait être valorisée à 47 milliards de dollars. Depuis, des informations troublantes sur son business model et sa culture d’entreprise — faite d’excès, promus par Neumann — a provoqué une baisse estimée de deux tiers de sa valeur.

L’article du Wall Street Journal, publié mercredi, donne de nombreux détails sur les méthodes « peu orthodoxes » d’Adam Neumann. Le magazine Vanity Fair a répertorié les anecdotes les plus choquantes révélées, dont cette fois où l’entrepreneur a laissé une boîte remplie de marijuana à bord d’un jet privé qui le ramenait d’Israël. Il a aussi interdit à ses employés de manger de la viande, avant d’être surpris en EN mangeant, et a également organisé une fête somptueuse (à laquelle a participé un membre de Run-DMC) quelques minutes après avoir licencié 7 % des effectifs de l’entreprise. La liste ne s’arrête pas là.

L’article du quotidien économique dresse également un portrait très peu flatteur du quadragénaire, un Israélien de près de deux mètres de haut ayant passé son enfance dans un kibboutz, qui dépense sans compter et fait preuve de peu d’éthique, semble-t-il. Il porterait des ambitions plutôt comiques, comme celle de devenir le premier trillionnaire du monde.

Adam a par ailleurs un autre objectif en tête : diriger Israël.

« Il a directement dit à au moins une personne qu’il avait notamment pour ambition de devenir Premier ministre d’Israël », écrit le journaliste Eliot Brown. « Plus récemment, il a dit que s’il devait se porter candidat à quelque chose, ce serait président du monde, d’après une autre personne qui s’est entretenue avec lui ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...