Le pèlerinage de la Ghriba devrait accueillir environ 7 000 visiteurs
Rechercher

Le pèlerinage de la Ghriba devrait accueillir environ 7 000 visiteurs

Organisé les 22 et 23 mai prochains, le pèlerinage annuel devrait accueillir notamment "d’importantes personnalités politiques, culturelles et religieuses"

Les pèlerins juifs participent à la procession de la "Menara", une pyramide hexagonale représentant les cinq livres du prophète Moïse, en dehors de la synagogue de la Ghriba sur l'île touristique de Djerba, le 6 mai 2015. Le pèlerinage juif à la Ghriba synagogue a lieu sous une sécurité supplémentaire après le massacre du musée du Bardo et la mise en garde d'Israël de menaces terroristes existantes. (Crédit : AFP PHOTO / FETHI BELAID)
Les pèlerins juifs participent à la procession de la "Menara", une pyramide hexagonale représentant les cinq livres du prophète Moïse, en dehors de la synagogue de la Ghriba sur l'île touristique de Djerba, le 6 mai 2015. Le pèlerinage juif à la Ghriba synagogue a lieu sous une sécurité supplémentaire après le massacre du musée du Bardo et la mise en garde d'Israël de menaces terroristes existantes. (Crédit : AFP PHOTO / FETHI BELAID)

Organisé les 22 et 23 mai prochains à l’occasion de la fête de Lag Ba’Omer, le pèlerinage annuel de la Ghriba, à Djerba (Tunisie), devrait accueillir environ 7 000 visiteurs du monde entier, « dont d’importantes personnalités politiques, culturelles et religieuses », a rapporté le site d’information espacemanager.com.

La synagogue de la Ghriba est l’un des principaux symbole du judaïsme tunisien. Cible de violents attentats en 1985 et 2002, elle est l’une des plus vieilles d’Afrique. Avant le dernier attentat, le pèlerinage frôlait les 10 000 visiteurs – un chiffre qui n’a depuis jamais été atteint.

Dans une déclaration, René Trabelsi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a annoncé que « des personnalités venant de Russie, des Etats-Unis, d’Angleterre, des Pays-Bas, de Belgique, d’Italie et d’autres pays ainsi que des Tunisiens qui n’ont pas visité le pays depuis longtemps et de grands hommes d’affaires assisteront cette année au pèlerinage de la Ghriba ».

Le ministre juif tunisien a également rappelé que, cette année, pour la première fois en 32 ans, le pèlerinage coïnciderait avec le mois de Ramadan, symbolisant donc le vivre-ensemble et la cohabitation pacifique entre les différentes religions en Tunisie. Un repas de rupture du jeûne du Ramadan est d’ailleurs prévu durant les célébrations.

Djerba Jews at the El-Ghriba Synagogue on Tunisia's southern island. (photo credit:upyernoz via CC/JTA)
La synagogue de la Ghriba à Djerba, Tunisie (Crédit : upyernoz via CC/JTA)

En Tunisie, où l’écrasante majorité de la population est musulmane, le nombre de citoyens de confession juive est passé de près de 100 000 avant l’indépendance (1956) à seulement 1 500 de nos jours.

Dans le pays, les propos, actes et comportements anti-sionistes et antisémites sont courants. En 2017, le Times of Israël avait publié un reportage sur la situation des Juifs en Tunisie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...