Le petit Eitan Biran a été informé de la mort de ses proches
Rechercher

Le petit Eitan Biran a été informé de la mort de ses proches

Le jeune survivant, âgé de 5 ans, continue de se rétablir des blessures qu'il a subies lors de la chute du téléphérique ; des psychologues supervisent le processus délicat

La famille Biran, Eitan est l'enfant à droite. (Crédit : autorisation)
La famille Biran, Eitan est l'enfant à droite. (Crédit : autorisation)

Le petit garçon de 5 ans qui était le seul survivant de la chute du téléphérique qui a tué 14 personnes en Italie, a été informé de la mort de ses parents, a déclaré un avocat de la famille aux médias locaux mardi.

Eitan Biran a perdu ses parents, son frère cadet et ses arrière-grands-parents dans l’accident survenu le 24 mai près du sommet de la montagne Mottarone, dans le nord-ouest de la région du Piémont. Un porte-parole de l’hôpital a déclaré que l’enfant a apparemment été sauvé par l’étreinte de son père, qui est mort lorsque la cabine s’est écrasée au sol.

Après le crash, l’enfant a été transporté par avion dans un état critique à l’hôpital, où il a passé plusieurs jours intubé et sous sédatifs avant de se réveiller. Eitan, qui a subi des blessures à la poitrine et à l’abdomen, est depuis sorti des soins intensifs et se trouve à l’hôpital pour enfants Regina Margherita de Turin, où son état s’améliore de jour en jour, a rapporté le site d’information italien La Repubblica.

Le rapport cite l’avocate de la famille, Cristina Pagni, qui a déclaré qu’il avait récemment appris la mort de ses parents, tout en soulignant que le processus était supervisé par des professionnels de la santé mentale.

« Il l’apprend par l’intermédiaire de sa famille et de psychologues, en prenant en compte toute la sensibilité de l’affaire », a-t-elle déclaré.

Des sauveteurs travaillent près d’une télécabine après son effondrement sur la ligne de téléphérique de Stresa-Mottarone dans la région de Piedmont, dans le nord de l’Italie, le 23 mai 2021. (Crédit : Soccorso Alpino e Speleologico Piemontese via AP)

« Heureusement, sa tante, sa grand-mère paternelle et son grand-père maternel sont à ses côtés. D’autres proches sont venus d’Israël, c’est une grande famille qui fait tout son possible pour l’aider aux côtés les psychologues », a ajouté M. Pagni.

« C’est un moment délicat mais nécessaire qui doit être respecté à cent pour cent », a déclaré l’avocat Armando Simbari, qui est chargé de la mission complexe de rassembler les détails de l’incident dont Eitan pourrait se souvenir.

« Nous sommes prêts à créer une équipe en collaboration avec le bureau du procureur. Nous allons également nommer des consultants qui pourront aider à comprendre les causes de la tragédie. C’est une histoire très complexe et dramatique, à la fois d’un point de vue technique et d’un point de vue juridique », a-t-il déclaré.

Amit Biran (à droite), sa femme Tal Peleg-Biran et leur fils Tom Biran, qui ont été tués le 23 mai 2021, lorsqu’un téléphérique s’est effondré près du sommet de la ligne Stresa-Mottarone dans la région du Piémont, dans le nord de l’Italie. (Facebook)

La famille d’Eitan, originaire d’Israël, avait déménagé dans le nord de l’Italie en 2018, selon les médias italiens.

L’accident, qui a choqué l’Italie, a tué la famille d’Eitan ainsi que d’autres personnes lors d’une excursion dominicale sur le site pittoresque desservi par le téléphérique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...