Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Le policier qui a lancé une grenade assourdissante sur les manifestants distingué

Les autorités assurent que cela n'a rien à avoir avec son action contre les manifestants mais au travail accompli tout au long de cours de l’année écoulée

Un manifestant crie contre l'officier de police israélien Meir Suissa, qui a lancé une grenade incapacitante lors d'un rassemblement à Tel Aviv la semaine dernière, à Tel Aviv le 9 mars 2023. (Crédit : Carrie Keller Lynn/Times of Israel)
Un manifestant crie contre l'officier de police israélien Meir Suissa, qui a lancé une grenade incapacitante lors d'un rassemblement à Tel Aviv la semaine dernière, à Tel Aviv le 9 mars 2023. (Crédit : Carrie Keller Lynn/Times of Israel)

Un poste de police de Tel Aviv a choisi, jeudi, de distinguer, à l’occasion de Yom HaAtsmaout, l’agent qui a fait l’objet d’une enquête pour avoir lancé des grenades assourdissantes sur des manifestants anti-réforme.

Meir Suissa a en effet été photographié et filmé en train de lancer une grenade sur la foule lors d’une manifestation, le 1er mars dernier.

Des manifestants ont été grièvement blessés suite à ce jet : l’un d’entre eux a subi une reconstruction totale de l’oreille.

La vidéo de l’incident a suscité une vive condamnation de l’agent et des procédés de la police.

Le département des enquêtes internes de la police, au sein du ministère de la Justice, a enquêté et interrogé Suissa, ainsi que cinq autres personnes, au sujet de leur gestion des manifestants.

On reproche à ces policiers d’avoir lancé des grenades assourdissantes sur la foule d’une manière dangereuse et contraire aux règlements de police, et d’avoir blessé des manifestants.

Le poste de police de Lev, situé dans le centre de Tel Aviv, a choisi de distinguer Suissa, qui a reçu une lettre de félicitations à l’occasion d’une cérémonie interne à la police, jeudi, en prévision de Yom HaAtsmaout la semaine prochaine.

Selon la Douzième chaine, les autorités policières auraient précisé que le prix reçu par Suissa n’était pas lié à son action envers les manifestants, mais au travail accompli tout au long de cours de l’année écoulée.

Suissa a lancé la grenade sur la foule lors des manifestations de grande ampleur contre la réforme judiciaire, au moment où le ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, exhortait la police à répondre aux manifestations de manière plus musclée.

L’utilisation par la police de grenades assourdissantes et de canons à eau contre les manifestations du 1er mars dernier a marqué un durcissement des moyens de maintien de l’ordre.

Certains manifestants avaient bloqué un carrefour clé de Tel Aviv pendant la manifestation.

L’agent avait déclaré aux enquêteurs avoir utilisé la grenade assourdissante dans la mesure où la situation « devenait incontrôlable ».

« Nous avons eu une instruction autorisant l’utilisation de grenades assourdissantes. J’ai lancé deux-trois grenades, en m’assurant de le faire dans une zone ouverte. J’ai vu que la grenade n’avait blessé aucun manifestant. Je suis resté calme. L’objectif était de mener l’action sans occasionner de blessures », a-t-il déclaré aux enquêteurs, selon le site d’information Ynet.

Ben Gvir a rendu hommage à la conduite de Suissa et a condamné le Département des enquêtes internes de la police pour avoir enquêté sur l’incident.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.