Le porte-parole de Netanyahu répond à un édito américain
Rechercher

Le porte-parole de Netanyahu répond à un édito américain

David Keyes a répondu à un article de Jeffrey Goldberg critiquant Benjamin Netanyahu

Jeffrey Goldberg, du journal The Atlantic, apparaît dans “Meet the Press” à Washington, le 13 juillet 2014. (Crédits : William B. Plowman/NBC/NBC NewsWire via Getty Images via JTA)
Jeffrey Goldberg, du journal The Atlantic, apparaît dans “Meet the Press” à Washington, le 13 juillet 2014. (Crédits : William B. Plowman/NBC/NBC NewsWire via Getty Images via JTA)

L’éditorialiste juif américain Jeffrey Goldberg a publié sur Internet une lettre qu’il a reçue de David Keyes, porte-parole de Benjamin Netanyahu, en réponse à un édito rédigé par Goldberg qui critiquait le Premier ministre.

Goldberg a posté toute la lettre sur le site de The Atlantic, un journal américain, sous le titre « L’insupportable petitesse de Benjamin Netanyahu, la suite » – une référence au titre original de l’article de Goldberg, « L’insupportable petitesse de Benjamin Netanyahu ». Le titre donné par Keyes à sa lettre est « L’insupportable incompréhension de Goldberg ».

Dans ce droit de réponse, Keyes s’attaque aux problèmes soulevés par Goldberg dans son article original, accusant le respecté éditorialiste d’user d’arguments « fallacieux » contre Netanyahu. Keyes assure que le Premier ministre « reste totalement fidèle à sa vision de la paix basée sur deux Etats pour deux peuples, avec un Etat palestinien démilitarisé reconnaissant l’Etat juif d’Israël ».

Keyes ajoute que Goldberg décrit le Premier ministre comme un « obstacle pour la paix, malgré l’évidence du contraire » et l’accuse même de « mal gérer l’Iran ».

Keyes conclut en affirmant que « le futur d’Israël n’a jamais été aussi radieux. Le vrai pessimiste, ici, ce n’est pas le Premier ministre Netanyahu – c’est Jeffrey Goldberg ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...