Le Prince William rencontrera Netanyahu, Abbas et le fils d’Abdallah II
Rechercher

Le Prince William rencontrera Netanyahu, Abbas et le fils d’Abdallah II

Le duc de Cambridge "est impatient de construire une relation réelle et durable avec les gens de la région", a indiqué son porte-parole

Prince William, Duc de Cambridge commémore l'attentat du Manchester Arena, à Manchester le 22 mai 2018. (Crédit : AFP / Oli SCARFF)
Prince William, Duc de Cambridge commémore l'attentat du Manchester Arena, à Manchester le 22 mai 2018. (Crédit : AFP / Oli SCARFF)

La première visite officielle en Israël et dans les Territoires palestiniens d’un membre de la famille royale au nom du gouvernement britannique sera axée sur la jeunesse, a annoncé lundi le palais de Kensington.

Le prince William rencontrera le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et des réfugiés syriens lors de sa tournée au Proche-Orient prévue du 24 au 28 juin, précise le communiqué.

Le prince, second dans l’ordre de la succession au trône, commencera son voyage en se rendant en Jordanie, où il séjournera dans la résidence personnelle du roi Abdallah II. Il ne rencontrera pas cependant le souverain et son épouse, la reine Rania, mais leur fils, le prince héritier Hussein ben Abdallah, âgé de 23 ans. Il se rendra également dans la ville de Jerash pour rencontrer de jeunes réfugiés syriens. Le communiqué a déclaré que le prince William saisira cette occasion pour resserrer les liens entre les deux pays et les deux familles royales.

« Le caractère non-politique du rôle de Son Altesse Royale – comme lors de toutes ses visites à l’étranger – permet de faire la lumière sur les peuples de la région, leurs cultures, leur jeunesse et leurs aspirations », indique le communiqué.

« L’objectif du duc de Cambridge sera de rencontrer autant de milieux que possibles, et d’exploiter l’attention que sa visite apportera pour célébrer leur espoir pour l’avenir », a dit Kensington. « Il est notamment ravi que son programme lui permette de rencontrer un certain nombre de personnes de sa génération, des jeunes jordaniens, israéliens et palestiniens. »

En Israël, le duc de Cambridge visitera à Jérusalem le mémorial de Yad Vashem, en mémoire des victimes de la Shoah, le 26 juin, en compagnie du Grand-rabbin britannique Ephraim Mirvis. Il s’entretiendra ensuite avec Benjamin Netanyahu et le président israélien, Reuven Rivlin à Jérusalem.

Il se rendra ensuite à Jaffa pour rencontrer des jeunes impliqués dans des organisations en faveur de la coexistence, puis ira à Tel Aviv, pour un évènement qui n’a pas encore été annoncé.

Il retournera à Tel Aviv le lendemain pour une série d’évènements, notamment « la rencontre de groupes de jeunes investis dans les domaines de la jeunesse militante, de l’impact social et de l’environnement ».

Il rencontrera Mahmoud Abbas à Ramallah. Il rendra également visite à de jeunes palestiniens pour une « célébration de la culture, de la musique et de la nourriture palestiniennes », a précisé son porte-parole, Jason Knauf, lors d’un briefing organisé au palais de Buckingham.

Le prince William clôturera sa visite à Jérusalem, où il se rendra au mont des Oliviers, ainsi que sur la tombe de son arrière-grand-mère, la princesse Alice, la mère du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II. Elle est enterrée dans l’Église Sainte-Marie-Madeleine, à l’extérieur des murs de la Vieille Ville.

Bien qu’aucun membre de la famille royale ne se soit officiellement rendu en Israël depuis 1880, le grand-père de William, le prince Philip, son père Charles et son oncle Edward ont effectué des visites privées et se sont rendus sur la tombe de la princesse Alice.

Le palais de Kensington n’a pas évoqué de visite dans la Vieille Ville ou dans des Lieux saints, mais a laissé une ouverture, indiquant que ce voyage « permettra à Son Altesse Royale de comprendre et de rendre hommage aux religions et à l’Histoire de la région. »

Le duc de Cambridge « est impatient de construire une relation réelle et durable avec les gens de la région », a indiqué son porte-parole. « Il est heureux que son programme lui permette de rencontrer des personnes de sa génération ».

Cette visite avait été envisagée depuis longtemps, et n’est pas liée aux célébrations entourant le 70e anniversaire de la création d’Israël, a souligné Jason Knauf.

Aucun représentant du gouvernement n’est présent dans la délégation de dix personnes qui prend part à la tournée. La duchesse de Cambridge, Kate, ne sera pas non plus du voyage, qui intervient deux mois après l’accouchement de son troisième enfant, Louis, le 23 avril.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...