Le Qatar promet de donner 480 M de dollars à Gaza et à la Cisjordanie
Rechercher

Le Qatar promet de donner 480 M de dollars à Gaza et à la Cisjordanie

L'Autorité palestinienne recevra 300 millions de dollars pour la santé et de l'éducation, et le reste financera des initiatives humanitaires et des programmes des Nations unies

Une employée du gouvernement nommée par le Hamas à Gaza signe un document pour obtenir 50 % de son salaire qui aurait dû être versé depuis longtemps sur des fonds donnés par le Qatar, tandis que d'autres attendent dans la queue, au bureau de poste principal de Gaza, à Gaza City, le 7 décembre 2018. (AP Photo/Adel Hana)
Une employée du gouvernement nommée par le Hamas à Gaza signe un document pour obtenir 50 % de son salaire qui aurait dû être versé depuis longtemps sur des fonds donnés par le Qatar, tandis que d'autres attendent dans la queue, au bureau de poste principal de Gaza, à Gaza City, le 7 décembre 2018. (AP Photo/Adel Hana)

Le Qatar a promis d’envoyer 480 millions de dollars d’aide aux Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, a annoncé le chef de la diplomatie qatarie lundi soir.

L’Autorité palestinienne recevra 300 millions de dollars pour les secteurs de la santé et de l’éducation, et 180 millions de dollars financeront des initiatives humanitaires, l’électricité et des programmes des Nations unies, selon Reuters.

Cette annonce survient après deux jours de tensions entre Israël et les groupes terroristes de Gaza, au cours desquels près de 700 roquettes ont été tirées sur Israël et quatre Israéliens ont été tués.

En réponse à ces hostilités, l’armée israélienne a mené plus de 300 frappes aériennes et terrestres, et a assassiné un responsable du terrorisme, qui, selon l’armée, était chargé du transfert de fonds iraniens aux groupes terroristes de l’enclave.

Les forces de sécurité fidèles au Hamas organisent une file d’attente devant le bureau de poste central de la ville de Gaza le 26 janvier 2019, alors que les Palestiniens se rassemblent pour recevoir une aide financière du Qatar. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Ces combats étaient les plus intenses depuis les 50 jours de guerre en 2014 avec Gaza, mais se sont calmés lundi matin, quand les factions du Hamas et du Jihad islamique ont annoncé qu’un cessez-le-feu avait été conclu.

Il y a six mois, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décidé d’autoriser le transfert mensuel de 15 millions de dollars en liquidités du Qatar à l’intention du Hamas, ce qui aurait apparemment conduit à cette récente flambée de violences.

Les échanges de tirs de ce week-end ont fait suite à des semaines d’accalmie entre Israël et Gaza, dans le cadre d’une armistice officieuse, qui a semblé s’étioler alors que les terroristes ont renforcé leurs activités frontalières dans les jours qui ont précédé les hostilités. Les groupes terroristes à Gaza ont fait savoir que leurs actions étaient une réaction au fait qu’Israël ne se pliait pas à ses engagements en interrompant le transfert de fonds qataris à Gaza, ce que Jérusalem a démenti, imputant le retard au Qatar et aux Nations unies.

A l’heure actuelle, on ignore combien des 480 millions de dollars annoncés iront à Gaza, ni comment le transfert sera effectué.

La pauvreté dans l’enclave palestinienne se manifeste par un taux de chômage de 51 %. Le Hamas, un groupe terroriste jihadiste qui a promis de détruire Israël, finance son infrastructure terroriste au lieu d’améliorer la qualité de vie des Gazaouis.

L’armée israélienne a averti lundi qu’une guerre avec Gaza pourrait revenir à l’horizon dans les jours ou les semaines à venir si Israël n’oeuvrait pas pour améliorer les conditions de vie dans l’enclave.

Dans une conférence de presse, l’armée a déclaré que le pays doit réformer sa politique stratégique pour améliorer les conditions de vie dans la bande de Gaza si elle ne voulait pas assister à une nouvelle flambée de violences dans les semaines à venir.

L’annonce du Qatar survient le premier jour du Ramadan, mois sacré du calendrier musulman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...