Le rabbin en chef de Russie testé positif à la Covid-19
Rechercher

Le rabbin en chef de Russie testé positif à la Covid-19

Âgé de 56 ans, Berel Lazar est membre du mouvement Habad Loubavitch

Le Président russe Vladimir Poutine, (à droite), s'entretient avec le Grand Rabbin de Russie Berel Lazar, lors d'une cérémonie d'inauguration du mémorial aux membres de la résistance juive dans les camps de concentration nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, au Musée juif et Centre de tolérance à Moscou, le 4 juin 2019. (Sergei Ilnitsky/Pool/AFP)
Le Président russe Vladimir Poutine, (à droite), s'entretient avec le Grand Rabbin de Russie Berel Lazar, lors d'une cérémonie d'inauguration du mémorial aux membres de la résistance juive dans les camps de concentration nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, au Musée juif et Centre de tolérance à Moscou, le 4 juin 2019. (Sergei Ilnitsky/Pool/AFP)

Le grand rabbin de Russie Berel Lazar a été testé positif à la Covid-19. Il est actuellement sous surveillance médicale, ont indiqué des médias russes dimanche.

« La rabbin Lazar a été testé positif au coronavirus. Il est sous surveillance médicale. Sa santé n’est pas en danger, a rapporté l’agence médicale TASS, citant un communiqué de presse du rabbin.

Berel Lazar, âgé de 56 ans, est membre du mouvement Habad Loubavitch. Il est le grand rabbin de Russie depuis vingt ans et est connu pour ses liens étroits avec le président russe Vladimir Poutine.

Sa contamination est intervenue alors que la Russie enregistrait près de 9 000 infections au coronavirus au total, la veille. Le nombre correspond globalement avec ce qui a été annoncé la semaine dernière alors que la propagation du virus a peut-être atteint un plateau en Russie.

L’organisme national chargé de la lutte contre l’épidémie a fait savoir que 8 984 cas avaient été enregistrés en une seule journée, et 134 personnes sont mortes du virus. Le nombre de nouveaux cas se situait autour de 9 000 par jour depuis la mi-mai.

Alors que le bilan mondial du coronavirus dépasse les 400 000 morts, la Russie en a recensé 5 859 au total, un chiffre que les experts de santé estiment trop faible. Les autorités russes affirment que cela s’explique par leur travail efficace de gestion de l’épidémie et la méthode de décompte des morts liés au virus qui diffère d’autres pays. De hauts responsables politiques locaux, notamment le Premier ministre, ont été infectés.

Un homme portant un passe-montagne marche dans le centre-ville de Moscou le 6 mai 2020 en plein épidémie du coronavirus. (Cr »dit : Alexander NEMENOV / AFP)

Le grand rabbin de Russie a rapidement réagi pour limiter la propagation du virus dans la communauté juive du pays.

Berel Lazar avait ordonné de fermer les synagogues dans le pays à la mi-mars, après qu’un groupe d’étudiants de yeshiva était venu à Moscou depuis la France pour célébrer la fête de Pourim, qui tombait les 9 et 10 mars cette année. Environ une semaine après la fête de Pourim organisée à la synagogue Bolshaya Bronnaya à Moscou, 26 des participants ont fini à l’hôpital avec la Covid-19, notamment le rabbin de 73 ans et sa femme. L’un d’eux est depuis décédé.

Le 15 mars, Berel Lazar a fermé le bâtiment. Le 18 mars, toutes les synagogues et les écoles religieuses de Moscou ont été closes, et au 24 mars, toutes les synagogues, les crèches, les écoles du pays et tous les centres communautaires juifs avaient été invités à rester porte close.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...