Le rabbin Joshua Haberman, chef de file de l’éducation juive, décède à l’âge de 98 ans
Rechercher
'Nous sommes des messagers qui avons oublié le message'

Le rabbin Joshua Haberman, chef de file de l’éducation juive, décède à l’âge de 98 ans

Le rabbin de Washington DC restera dans les annales pour avoir "amené la lumière de la Torah auprès d’innombrables fidèles" au cours de 72 ans qu'aura duré sa carrière rabbinique

Joshua O. Haberman. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Joshua O. Haberman. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le rabbin Joshua Haberman, rabbin émérite de la Washington Hebrew Congregation et fondateur de la Foundation for Jewish Studies s’est éteint cette semaine à l’âge de 98 ans.

Haberman, qui représentait la communauté juive lors de la cérémonie commémorative pour les victimes du 11 septembre qui a eu lieu à la Cathédrale Nationale, est décédé dimanche à son domicile de Washington DC, après une carrière rabbinique de 72 ans.

Haberman « a amené la lumière de la Torah auprès d’innombrables fidèles, pas seulement en tant que rabbin, mais également en tant que visionnaire brillant dans le domaine de l’éducation juive des adultes », a déclaré Elaine Amir, présidente de la Foundation for Jewish Studies dans un communiqué. « Ses talents de dirigeant, sa bonté et son humanité resteront longtemps dans nos mémoires. »

Haberman, originaire de Vienne, était inscrit au Séminaire théologique juif de Vienne quand les nazis ont annexé l’Autriche en 1938. Une invitation de l’Hebrew Union College à Cincinnati dans l’Ohio lui a permis de venir aux États-Unis, où il a été ordonné par l’HUC en 1945.

Haberman a décroché une licence de l’université de Cincinnati la même année, et a ensuite fait deux doctorats.

Il a officié comme rabbin de plusieurs synagogues réformées avant de devenir grand rabbin de la Washington Hebrew Congregation en 1969. Il a pris sa retraite en 1986, devenant rabbin émérite et est resté actif dans la communauté en tant qu’enseignant et dirigeant spirituel jusqu’à sa mort.

Rabbi Joshua Haberman peacefully passed away on Sunday evening, September 24, at his home, surrounded by loving family….

Posted by Washington Hebrew Congregation on Tuesday, 26 September 2017

En 1983, il a créé la Foundation for Jewish Studies, une organisation non sectaire qui propose des séries de conférences et de tournées pour les adultes juifs, en utilisant des fonds alloués par un fidèle anonyme.

Haberman était également actif dans le dialogue interconfessionnel avec Chrétiens et Musulmans, et a pris la parole à la Maison Blanche et au Congrès.

Il a été professeur adjoint aux universités Rutgers, George Washington et Georgetown, ainsi qu’au Washington Theological Union (Catholique) et au Wesley Theological Seminary (méthodiste). Il a été président de la National Association of Retired Reform Rabbis, et a siégé au conseil des associés du Jewish Policy Center. Il a également écrit plusieurs ouvrages.

En acceptant une récompense en 1987, Haberman a déploré un « malaise spirituel » chez les Juifs américains.

« En tant que Juifs, nous avons un avantage incroyable », avait-t-il dit.

« Dans le monde occidental, nous avons appris d’importantes leçons […] de notre expérience historique de près de 4 000 ans. Mais à notre époque, alors que nous pourrions être une lumière parmi les nations, la majeure partie de notre peuple, brillamment instruit dans toutes sortes de filières séculaires, est illettrée sur le plan judaïque. Nous sommes des messagers qui avons oublié le message. »

Haberman laisse derrière lui sa femme de 73 ans, Maxine Rudin Haberman, 4 enfants, 15 petits-enfants et 22 arrières-petits-enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...