Israël en guerre - Jour 65

Rechercher

Le sénat de Brandeis qui n’a pas condamné le Hamas ne représente pas tous les étudiants

Le récent vote de l'organe législatif n'est pas représentatif de l'opinion majoritaire au sein de l'université fondée en 1948 par les dirigeants de la communauté juive des États-Unis

Panneau d'entrée de l'Université Brandeis à Waltham, Massachusetts, le 20 octobre 2010. (Crédit : Josh Reynolds/AP/Dossier)
Panneau d'entrée de l'Université Brandeis à Waltham, Massachusetts, le 20 octobre 2010. (Crédit : Josh Reynolds/AP/Dossier)

JTA – La décision du sénat du gouvernement étudiant de l’Université de Brandeis de rejeter une résolution condamnant le groupe terroriste palestinien du Hamas suscite un désaccord important au sein de la communauté universitaire.

Deux déclarations publiées mercredi visent à démontrer que le vote de dimanche soir ne représente pas l’opinion majoritaire de l’université, qui a été fondée en 1948 par des dirigeants de la communauté juive américaine. L’une des déclarations suggère que le vote ne représentait même pas l’opinion majoritaire du gouvernement étudiant, appelé Student Union.

La première déclaration publiée a été rédigée et diffusée par Eitan Marks, un étudiant de dernière année et président du centre Brandeis Hillel. Structurée comme une lettre ouverte, elle avait recueilli jeudi matin plus de 1 000 signatures d’étudiants actuels et de leurs familles, de membres du corps enseignant et du personnel de l’université, ainsi que d’anciens étudiants depuis 1960. Brandeis Hillel l’a également signée.

« Nous, soussignés, condamnons fermement les attaques terroristes atroces et barbares du Hamas contre le peuple d’Israël ce mois-ci, y compris contre de nombreuses personnes liées à la communauté de Brandeis », commence la lettre. Elle ajoute : « Ne pas dénoncer ces atrocités sans réserve est une tache morale. »

La lettre poursuit en félicitant le président de Brandeis, Ron Liebowitz, pour son soutien à Israël, et appelle d’autres dirigeants du campus à s’exprimer à leur tour. Liebowitz a fait des déclarations le 7 octobre, le jour de l’attaque du Hamas contre Israël, et à nouveau cette semaine, soulignant que Brandeis soutenait le droit d’Israël à se défendre.

« Je suis vraiment fier que nos étudiants se soient mobilisés si rapidement », a déclaré le rabbin Seth Winberg, directeur exécutif de Brandeis Hillel, à la Jewish Telegraphic Agency. Winberg a également signé la lettre.

La seconde déclaration, émanant du Brandeis Undergraduate Student Union, condamne également le Hamas. Elle a été envoyée par courriel à tous les étudiants de premier cycle mercredi après-midi et diffusée sur les réseaux sociaux.

Le Student Union, se compose de cinq branches, dont un sénat qui adopte les lois et un conseil exécutif qui supervise l’ensemble du gouvernement étudiant. Le sénat – qui a rejeté la résolution condamnant le Hamas par 6 voix contre 10 et 5 abstentions – définit généralement les positions politiques de l’ensemble du syndicat étudiant.

La lettre du syndicat étudiant suggère que la lettre de Marks était un meilleur baromètre du sentiment que le vote du sénat.

« Nous sommes tout à fait d’accord avec cette déclaration et avec la nécessité de soutenir notre communauté pendant cette période », peut-on lire dans la lettre du syndicat étudiant, qui fait référence à la lettre rédigée par Marks.

« Nous voulons envoyer un message à tous nos étudiants, y compris nos étudiants juifs, israéliens, musulmans, arabes et palestiniens : nous sommes là pour vous soutenir », poursuit la lettre. « Nous sommes là pour vous en tant que gouvernement étudiant. »

Marks a déclaré à la JTA qu’il considérait la lettre du syndicat étudiant comme un correctif important à un moment difficile.

« Il est clair que sur cette question, le vote de quelques étudiants du gouvernement étudiant ne représente pas réellement la communauté de Brandeis », a déclaré Marks à la JTA par courriel, en faisant référence au vote du sénat. « Je suis heureux qu’ils aient corrigé leur erreur et condamné sans équivoque le terrorisme du Hamas. Brandeis est, et sera toujours, la meilleure université pour les étudiants juifs aux États-Unis. »

Des soldats israéliens dans les décombres d’une maison du kibboutz Beer, après l’assaut des terroristes du Hamas, le 7 octobre ; la photo date du 17 octobre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Mais Stephan Gaughan, un étudiant juif de deuxième année qui a démissionné du gouvernement étudiant de Brandeis suite à la décision du sénat, a déclaré à la JTA que la réponse écrasante qu’il a entendue de la part des étudiants sur le campus est que la lettre du syndicat étudiant est « trop peu, trop tard ».

Gaughan a signé la lettre des étudiants, mais a déclaré qu’il trouvait troublant que la lettre du gouvernement étudiant ne soit signée par aucune personne nommément. (Il a noté que le président du syndicat étudiant, Noah Risley, a partagé la lettre sur Instagram).

« Je suis heureux de voir une déclaration, mais je pense que ce dont nous avons besoin maintenant, c’est de transparence », a déclaré Gaughan. « Plus précisément de savoir qui, au sein du syndicat, cela représente. »

Le Brandeis Israel Public Affairs Committee (BIPAC), un groupe d’étudiants pro-Israël, a publié mercredi une déclaration rejetant la décision du sénat. « Le BIPAC est déçu et effrayé par la décision de notre syndicat étudiant de ne pas adopter la résolution proposée pour condamner ‘tous les actes de terrorisme, de violence et de haine' », peut-on lire dans la déclaration. Le groupe a appelé les étudiants de Brandeis à « affirmer haut et fort leur engagement en faveur des droits de l’Homme ».

Depuis le 7 octobre, de nombreux campus sont en ébullition à cause de la manière dont leurs dirigeants ont réagi à l’attaque du Hamas contre Israël et à la guerre menée ensuite par Israël contre le groupe terroriste à Gaza. Certains donateurs ont interrompu leur financement pour protester contre des réponses qu’ils jugeaient insuffisamment favorables à Israël ou aux étudiants juifs.

Hormis le vote du sénat, Gaughan a déclaré que la réaction du campus à l’attaque du Hamas a largement soutenu Israël et la communauté juive de Brandeis, qui comprend environ un tiers des étudiants de premier cycle. Il a ajouté qu’il y avait eu des incidents isolés de graffitis anti-Israël sur le campus.

Un porte-parole de l’université a déclaré à la JTA qu’il n’y avait pas eu de manifestations sur le campus en soutien au Hamas et a noté qu’à la suite des attaques du 7 octobre, de nombreuses veillées ont été organisées par des étudiants juifs et israéliens.

Des terroristes du Hamas tirant sur des civils israéliens, à Kerem Shalom, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran X)

La branche du campus de Students for Justice in Palestine (SJP), qui avait attiré l’attention nationale lorsqu’elle avait organisé un rassemblement sur le campus en février, n’a pas annoncé d’activités sur le campus sur sa page Instagram. Elle a participé dimanche à un rassemblement pro-palestinien à Boston et a lancé mercredi sa propre lettre ouverte.

La lettre, dont les signataires n’ont pas été rendus publics, dénonce le « génocide israélien » et affirme que la Fondation Brandeis « par la communauté juive américaine qui a subi l’antisémitisme et le génocide pendant des décennies par les suprémacistes blancs » exige que l’université se tienne aujourd’hui aux côtés des Palestiniens.

« De manière réaliste, nous sommes conscients que l’école ne peut pas et ne veut pas afficher son soutien à la Palestine », indique la lettre du SJP. « Cependant, le moins que nous puissions attendre en tant que défenseurs des étudiants palestiniens sur le campus est une reconnaissance des souffrances qu’eux et leurs familles ont endurées au cours des 75 dernières années. »

La lettre demande également des ressources spéciales pour les étudiants palestiniens et musulmans, notamment un travailleur social arabe au centre d’orientation de l’université.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.