Le service de réserve de l’armée va compter dans les crédits universitaires
Rechercher

Le service de réserve de l’armée va compter dans les crédits universitaires

Les étudiants qui servent dans l'armée plus de 18 jours dans l'année, ou qui sont impliqués dans des "activités sociales significatives" bénéficieront de deux crédits

Les Forces de défense israéliennes de Réserve de la 10e division de l'armée israélienne alors qu'ils gardent une colonie près de la frontière israélienne à Gaza le 14 août 2014. (Tomer Neuberg / Flash90)
Les Forces de défense israéliennes de Réserve de la 10e division de l'armée israélienne alors qu'ils gardent une colonie près de la frontière israélienne à Gaza le 14 août 2014. (Tomer Neuberg / Flash90)

La réserve opérationnelle de l’armée israélienne sera bientôt prise en compte dans les crédits universitaire, a annoncé lundi le Comité des directeurs d’université.

À compter de la prochaine rentrée scolaire, les étudiants qui auront servi plus de 18 jours par an en tant que réserviste recevront deux points de crédit académique.

De plus, les étudiants qui participent à des « activités sociales significatives » selon les critères des établissements recevront également un crédit pour leur diplôme.

Pour obtenir un baccalauréat en Israël, un étudiant doit obtenir un minimum de 108 crédits, bien que certains diplômes de sciences en exigent 160.

La plupart des étudiants israéliens ont effectué leur service militaire obligatoire et ont convoqués chaque année pour un service de réserve.

En janvier, le gouvernement a approuvé une lecture préliminaire d’une loi, dirigée par la députée Merav Ben-Ari (Koulanou) et soutenue par le ministre juif de l’Education, Naftali Bennett, exigeant que les universités accordent des crédits pour les activités sociales et militaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...