Le Shin Bet déjoue un attentat à la bombe d’un Bédouin israélien pour le Hamas
Rechercher

Le Shin Bet déjoue un attentat à la bombe d’un Bédouin israélien pour le Hamas

Un résident de la ville bédouine de Segev Shalom avait choisi comme cible l'arrêt de bus de Bilu ; Mahmoud Makdad aurait espionné les batteries Dôme de fer, et formé à Gaza

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le Bédouin-Israélien Mahmoud Makdad qui prévoyait de faire exploser une bombe à l'arrêt de bus du carrefour de Bilu, selon une déclaration du Shin Bet, le 7 septembre 2020. (Shin Bet)
Le Bédouin-Israélien Mahmoud Makdad qui prévoyait de faire exploser une bombe à l'arrêt de bus du carrefour de Bilu, selon une déclaration du Shin Bet, le 7 septembre 2020. (Shin Bet)

Le service de sécurité Shin Bet a publié lundi des informations sur ce qu’il a déclaré être un complot d’attentat à la bombe déjoué impliquant un citoyen israélien qui a reçu un entraînement et des ordres du groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza.

Mahmoud Makdad, 30 ans, originaire de la ville bédouine de Shaqib al-Salam (connue en hébreu sous le nom de Segev Shalom) dans le sud du pays, a été arrêté le 15 août, a indiqué le service dans un communiqué.

Neuf membres de sa famille et de ses connaissances ont également été arrêtés, dont son frère Ahmad, 32 ans. La plupart des suspects sont des résidents de Segev Shalom et sont soupçonnés de connaître ses projets, de n’avoir rien fait et, dans certains cas, d’avoir aidé à planifier l’attaque.

Le communiqué indique que des accusations de délits graves de sécurité seront déposées contre Mahmoud et Ahmad au tribunal de district de Beer Sheva.

Le Bédouin-Israélien Mahmoud Makdad qui prévoyait de faire exploser une bombe à l’arrêt de bus du carrefour de Bilu, selon une déclaration du Shin Bet, le 7 septembre 2020. (Shin Bet)

Fils d’une mère bédouine israélienne et d’un père originaire de la bande de Gaza, Mahmoud Makdad est marié à une Palestinienne dans l’enclave côtière contrôlée par le Hamas.

Sa situation lui a permis de faire des allers-retours entre Israël et Gaza dans le cadre de programmes humanitaires qu’Israël lui accorde, permettant l’unification des familles divisées par la frontière. Ses parents ont également pu être ensemble grâce à ces programmes, a déclaré le Shin Bet.

Le Hamas espérait utiliser la facilité de Makdad à se déplacer entre la bande de Gaza et Israël, selon le communiqué.

« C’est une preuve supplémentaire des efforts que la branche armée du Hamas investit dans la création d’une infrastructure terroriste en Israël, dans le cadre de ses activités systématiques et étendues contre la Judée et la Samarie [la Cisjordanie] et Israël », a déclaré un haut responsable du Shin Bet, non nommé, dans la déclaration.

Cela « témoigne de la stratégie que les dirigeants du Hamas continuent de mener pour bouleverser la stabilité régionale. Et ce, malgré et parallèlement aux efforts d’accord qui se poursuivent sans relâche », a-t-il ajouté, faisant référence aux efforts de médiation en cours entre Israël et le groupe terroriste par l’intermédiaire de diverses parties internationales.

L’engin explosif artisanal que le Bédouin israélien Mahmoud Makdad comptait utiliser pour faire sauter un arrêt de bus à la jonction de Bilu, selon un communiqué du Shin Bet du 7 septembre 2020. (Shin Bet)

Selon le Shin Bet, Makdad a accepté de travailler pour le Hamas en 2019. Il a d’abord été recruté pour recueillir des renseignements sur des sites dans le sud de la région du Néguev en Israël, puis pour perpétrer des attentats à la bombe.

Makdad a commencé à recueillir des renseignements, notamment en fournissant des informations sur l’emplacement des batteries du système anti-missiles du Dôme de fer qu’Israël déploie pour se protéger contre les attaques de roquettes en provenance de Gaza.

Au cours des derniers mois, Makdad a passé du temps dans la bande de Gaza et avant son dernier retour en Israël, il a suivi une formation du Hamas sur l’assemblage d’explosifs artisanaux, selon les enquêteurs.

Depuis son retour en Israël en juin 2020, il a acheté des munitions et a commencé à construire une bombe, selon la déclaration. Il a également commencé à repérer un lieu pour effectuer l’attentat tout en maintenant un contact secret avec ses responsables dans la bande de Gaza,

Makdad a finalement choisi comme cible un arrêt de bus au carrefour de Bilu, un site très fréquenté dans la région centrale du pays, près de Rehovot, qui comprend un grand centre commercial.

Vue du parking et des magasins du Bilu Center, à Kyriat Ekron, le 20 avril 2020. (Yossi Aloni/Flash90)

Son frère Ahmad était pleinement conscient de ses contacts avec le Hamas et de son intention de perpétrer un attentat et n’a pris aucune mesure pour empêcher l’attentat, selon le communiqué. Ahmad Makdad est également soupçonné d’avoir participé à la surveillance des sites du Dôme de fer.

Le Bédouin-Israélien Ahmad Makdad qui aurait aidé son frère Mahmoud à préparer un attentat à la bombe au carrefour de Bilu, selon un communiqué du Shin Bet du 7 septembre 2020. (Shin Bet)

Le Shin Bet a fait état des arrestations de trois autres Israéliens au début de l’année dans deux autres prétendus complots du Hamas. Rajab Daka et Rami Amoudi ont été arrêtés en janvier et Aya Khatib en février.

Amoudi, 30 ans, et Daka, 34 ans, ont été recrutés par le Hamas en octobre 2019 et chargés de filmer les installations de sécurité dans le centre d’Israël, notamment « les bases militaires, les commissariats de police et le placement des batteries du Dôme de fer », a déclaré le Shin Bet à l’époque.

Et Khatib, 31 ans, de la ville d’Arara au nord, a été recrutée pour utiliser son poste de travailleuse humanitaire au nom des nécessiteux de Gaza afin d’acheminer de l’argent, des fournitures et des renseignements au groupe terroriste du Hamas.

Le Hamas « continue d’agir pour recruter des citoyens israéliens dans le but de mener des missions d’espionnage et de mener des attentats à l’intérieur du territoire israélien », a déclaré le Shin Bet dans son communiqué de lundi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...