Rechercher

Le Technion remporte 2,4 M d’euros pour créer un hub de l’entrepreneuriat

Le t-hub sera un point de rencontre pour toutes les facultés du prestigieux établissement, et encouragera la pensée entrepreneuriale et créative

Le campus du Technion. (Crédit : autorisation)
Le campus du Technion. (Crédit : autorisation)

Le Technion – l’Institut israélien de technologie, – a remporté une subvention de la part du gouvernement de 10 millions de shekels (2,4 millions d’euros) pour renforcer son programme d’entrepreneuriat, et créer un nouveau centre entrepreneuriat et d’innovation, appelé « t-hub ».

Le t-hub sera un point de rencontre pour toutes les activités entrepreneuriales des différentes facultés du Technion, a déclaré l’université dans un communiqué. Il encouragera la pensée entrepreneuriale au moyen de l’enseignement, de la recherche et de l’expérience pratique pour les étudiants et les enseignants, et visera à transformer le Technion en centre destiné aux initiatives scientifiques qui bénéficieront à la fois à l’université et à son environnement.

Cette subvention a été accordée dans le cadre de la compétition « New Campus Vision », lancée par le conseil de l’Education supérieure, qui fait partie du ministère de l’Education.

Le Technion travaille sur un projet stratégique sur l’entrepreneuriat et l’innovation depuis deux ans.

Les étudiants du Technion, pendant une conférence. (Crédit : autorisation)

« Il y a deux ans, nous avons lancé une initiative complète visant à développer et à encourager l’entrepreneuriat et les activités innovantes sur le campus de Haïfa. Nous voulons les relier aux nouvelles branches du Technion à New York et en Chine », a déclaré le professeur Peretz Lavi, président de l’université.

« La subvention permettra au Technion de changer significativement la portée des activités entrepreneuriales et de faire du centre de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation du Technion, le t-hub, une réalité, qui emmènera la culture entrepreneuriale du campus vers de nouveaux sommets. »

Depuis sa création, le Technion a « soutenu l’intégration des sciences basiques et des recherches appliquées », pour faire avancer la connaissance scientifique en s’assurant que tout ce savoir soit utilisé pour développer des produits « au service de l’humanité », a-t-il indiqué dans un communiqué.

En Israël, pays qui compte le plus grand nombre de start-ups per capita, les programmes d’entrepreneuriat fleurissent dans les universités et les écoles du pays, afin de répondre à la demande. Ces programmes visent à prodiguer aux étudiants la théorie nécessaire, mais aussi les outils de mentorat, de réseautage et de conseils sur la meilleure façon d’aborder les investisseurs pour obtenir un financement.

L’Interdisciplinary Center (IDC) de Herzliya a créé l’Adelson School of Entrepreneurship (ASE), afin d’en faire un hub pour les activités entrepreneuriales des écoles privées.

Le Bengis Center for Entrepreneurship and Innovation à l’université Ben Gurion propose un MBA en management avec un parcours spécial entrepreneuriat, management high-tech et innovation, qui enseigne aux étudiants comment créer et faire avancer un projet, être compétitif et promouvoir l’innovation.

L’université Hébraïque de Jérusalem souhaite également intégrer l’entrepreneuriat au programme de base des étudiants, y compris ceux qui étudient l’histoire, l’ingénierie ou la philosophie.

Le premier programme d’entrepreneuriat du Technion a été créé il y a 30 ans par le professeur Dan Shectman, prix Nobel de Chimie.

Plus de 1 600 entreprises créées

Depuis 1995, les diplômés du Technion ont créé plus de 1 600 sociétés, généré plus de 30 milliards de dollars et créé près de 100 000 emplois, selon le communiqué. Ils sont partie intégrante de la Startup Nation. L’université à été classée 39e mondiale pour le nombre de brevets déposés aux Etats-Unis en 2017.

Mazor Robotics Ltd., qui est né dans le laboratoire de robotique du professeur Moshe Shoham de la faculté d’ingénierie médicale du Technion, a récemment été vendue à Medtronic, un fabricant de matériel médical irlando-américain pour 1,64 milliard de dollars.

« Les objectifs du Technion dans l’entrepreneuriat et l’innovation sont de développer et de promouvoir l’excellence scientifique chez ses étudiants, ses enseignants et ses chercheurs, tout en fournissant les outils nécessaires à la pensée créative et entrepreneuriale », a déclaré le professeur Adam Shwartz, vice-président exécutif du Technion et président du centre pour l’Entrepreneuriat et l’Innovation.

« Ces outils sont destinés à résoudre les défis en ingénierie, en technologie et en sciences durant la carrière professionnelle, que ce soit au sein des start-ups, dans les sociétés industrielles, civiles ou sécuritaires, ou dans les entreprises publiques. Le Technion intégrera cette pensée et ces activités dans toutes ses composantes et établira ce centre de l’Entrepreneuriat pour concentrer, promouvoir et renforcer la culture entrepreneuriale au sein du campus », a-t-il dit dans un communiqué.

Le centre sera supervisé par le professeur Eyal Zussman et le docteur Dana Sheffer.

Le centre pour l’Entrepreneuriat et l’Innovation du Technion compte plusieurs partenaires dans l’industrie, notamment Teva Pharmaceutical Industries Ltd.; Rafael Advanced Defense Systems Ltd., et Alpha Omega, la plus grande firme de high-tech arabe-israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...