Rechercher

Le terroriste à l’origine de l’assassinat de Noam Raz a été arrêté à Jénine

Cinq autres personnes ont été arrêtées lors de raids nocturnes et des armes ont été saisies par l'armée israélienne

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des troupes israéliennes opèrent en Cisjordanie, au début du 10 novembre 2022. (Crédit : armée israélienne)
Des troupes israéliennes opèrent en Cisjordanie, au début du 10 novembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

Un terroriste recherché, accusé d’être impliqué dans le meurtre d’un commando de police au début de l’année, a été arrêté par les troupes israéliennes dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, ont déclaré des responsables israéliens.

Selon une déclaration conjointe de Tsahal, de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et de la police israélienne, le suspect, Sadki Ahmed Ali Marai, a été arrêté lors d’un raid en plein jour dans la ville du nord de la Cisjordanie.

L’armée a déclaré que Marai, 23 ans, un « militant de haut niveau », était responsable d’une série de fusillades contre les troupes israéliennes au cours des derniers mois.

Marai est également accusé d’être impliqué dans la fusillade qui a tué le sergent-major Noam Raz, alors que les troupes terminaient un raid à Jénine en mai. Un autre suspect dans cette fusillade a été tué par les troupes la semaine dernière.

Le commando de police, le sergent-major Noam Raz, 47 ans, tué lors d’une opération à Jénine, le 13 mai 2022. (Crédit : Police)

L’armée a déclaré que les troupes ont saisi un fusil M16 et deux armes de poing dans le véhicule de Marai.

Au cours de l’opération, Tsahal a déclaré que les troupes avaient ouvert le feu sur un Palestinien qui leur avait lancé un engin explosif. Selon les médias palestiniens, l’homme a été blessé à la jambe.

Aucun soldat israélien n’a été blessé lors de l’opération, selon les responsables.

Armes saisies par les forces de sécurité israéliennes lors de raids en Cisjordanie, tôt le 10 novembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

Plus tôt jeudi, l’armée a déclaré que cinq Palestiniens recherchés pour être interrogés sur des activités terroristes présumées ont été arrêtés dans la nuit lors de raids en Cisjordanie.

L’armée israélienne a déclaré dans un communiqué que les troupes ont opéré dans la ville de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, près de Ramallah dans le centre de la Cisjordanie, et à Qalqilya et dans plusieurs petites villes près de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie.

Aucun soldat israélien n’a été blessé au cours de ces opérations et tous les suspects ont été emmenés par l’agence de sécurité Shin Bet pour être interrogés.

Dans le village de Burqa, près de Naplouse, les troupes ont arrêté un suspect terroriste et saisi une mitraillette « Carlo » de fortune, a déclaré l’armée israélienne.

À Dura, près de Hébron, deux Palestiniens recherchés ont été arrêtés et une arme de poing a été saisie par les forces, a déclaré Tsahal.

Aucun affrontement majeur n’a été signalé lors des opérations d’arrestation menées par Tsahal jeudi matin.

Armes saisies par les forces de sécurité israéliennes lors de raids en Cisjordanie, tôt le 10 novembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

Les forces de sécurité israéliennes ont intensifié leurs opérations en Cisjordanie après une série d’attaques palestiniennes qui ont tué 19 personnes au printemps de cette année.

Depuis septembre, trois autres civils israéliens ont été tués dans des attaques.

Quatre soldats ont également été tués en Cisjordanie dans des attaques et lors des opérations d’arrestation.

Plus de 2 000 arrestations ont été effectuées lors de raids quasi quotidiens et plus de 130 morts ont été rapportes parmi les Palestiniens, essentiellement lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...