L’Egypte a consulté Israël avant le transfert de 2 îles de la mer Rouge à l’Arabie saoudite
Rechercher

L’Egypte a consulté Israël avant le transfert de 2 îles de la mer Rouge à l’Arabie saoudite

Israël devait donner son accord avant le transfert car ces 2 îles forment une part importante de l’accord de paix israélo-égyptien de 1979

Les îles de Tiran (premier plan) et Sanafir (arrière plan) en mer Rouge, dans le détroit de Tiran entre la péninsule du Sinaï égyptienne et l'Arabie saoudite. (Crédit : Stringer/AFP/Getty Images, via JTA)
Les îles de Tiran (premier plan) et Sanafir (arrière plan) en mer Rouge, dans le détroit de Tiran entre la péninsule du Sinaï égyptienne et l'Arabie saoudite. (Crédit : Stringer/AFP/Getty Images, via JTA)

Un média égyptien a diffusé une conversation enregistrée entre le ministre égyptien des Affaires étrangères et un envoyé israélien, qui confirmerait l’étroite coordination entre Le Caire et Jérusalem sur le transfert controversé des îles de la mer Rouge de Sanafir et Tiran de l’Egypte à l’Arabie saoudite.

Israël avait déjà déclaré avoir donné son approbation écrite à cette décision, car les deux îles de la mer Rouge sont citées dans l’accord de paix israélo-égyptien de 1979.

Cette mesure est cependant très impopulaire en Egypte, car elle est perçue comme une vente d’une partie de l’Egypte en échange de liquidités saoudiennes.

La haute cour administrative égyptienne a confirmé le mois dernier un jugement annulant l’accord gouvernemental pour transférer les deux îles.

La conversation enregistrée a été diffusée vendredi par la chaîne de télévision Mekameleen, qui s’oppose au gouvernement, selon Middle East Eye.

Israeli envoy Yitzhak Molcho. (photo credit: Michal Fattal/Flash90)
Yitzhak Molcho. (Crédit : Michal Fattal/Flash90)

L’enregistrement ne fournit que la voix de Sameh Choukri, le ministre égyptien des Affaires étrangères, pendant une conversation avec Yitzhak Molcho, envoyé personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le nom de Molcho est cité plusieurs fois dans l’enregistrement.

« Je vais accepter ce que vous proposez : ‘la RAE [République arabe d’Egypte] n’acceptera aucun amendement à l’accord [de paix entre Israël et l’Egypte] sans le consentement officiel du GI [gouvernement israélien]’, OK ? », entend Choukri.

L’enregistrement indique la volonté de l’Egypte d’arranger Israël afin de conclure l’accord.

« Vous avez demandé que la quatrième ligne comprenne le mot ‘durable’, je vais avancer et accepter cela, d’accord ? », dit Choukri à Molcho à un moment.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukri à Jérusalem, le 10 juillet 2016. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukri à Jérusalem, le 10 juillet 2016. (Crédit : Haim Zach/GPO)

« Laissez-moi essayer de vous arranger, vous pouvez, j’espère, reconnaitre à quel point j’essaie », dit ensuite le ministre égyptien des Affaires étrangères.

Le Caire a déclaré avoir accepté de démarquer sa frontière maritime avec l’Arabie saoudite, plaçant officiellement les deux îles du détroit de Tiran en territoire saoudien.

L’enregistrement indiquerait la profondeur de l’opposition à cet accord en Egypte, selon la chaîne égyptienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...