Leopold Schwartz, la victime de Brooklyn, raconte son agression
Rechercher

Leopold Schwartz, la victime de Brooklyn, raconte son agression

L'homme hassidique a raconté que le chauffeur de taxi Farrukh Afzal l'a agressé sans raison : "S'il avait eu un couteau, il m'aurait poignardé"

Leopold Schwartz, la victime de l'agression de Brooklyn. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Leopold Schwartz, la victime de l'agression de Brooklyn. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Leopold Schwartz, âgé de 62 ans, a été agressé par un chauffeur de taxi à un carrefour de Brooklyn dimanche. L’homme a été mis en examen pour crime antisémite. La victime est revenue sur les circonstances de son agression.

L’attaque s’est déroulée autour de 7h30 dans le quartier de Borough Park. Leopold Schwartz, un juif hassidique, se rendait à la prière du matin. Alors qu’il se tenait debout à un carrefour, Afzal, au volant de son taxi, a immobilisé son véhicule, en est sorti, et a commencé à le frapper.

« Il est sorti de la voiture. Je ne pourrai pas vous expliquer à quel point il était en colère. Il hurlait. », a raconté Schwartz dans des interviews accordées aux chaînes américaines CBS New York et ABC7 Eyewitness News.

« J’ai tenté de me protéger, j’ai tenté de fuir. Et je suis tombé, il est revenu sur moi », a-t-il dit. « Il a commencé à me frapper. J’ai crié « Qu’est-ce que vous voulez de moi ? », « Aidez-moi ! », j’ai crié « Ayez pitié ! ».

« Je vous le dis, s’il avait eu un couteau, il m’aurait poignardé sur place. Aucun doute. »

Schwartz a réussi à fuir quand un autre homme s’est approché de lui. Afzal s’est alors tourné vers le nouveau venu. Il a été maîtrisé par des passants avant l’arrivée de la police.

« J’ai été lui parler quand il était menotté, et je lui ai demandé : ‘Dites-moi, qu’est-ce que je vous ai fait, qui vous a donné envie de me tuer ? Dites-moi !’. Il n’a pas répondu. »

Les motifs de l’agression par cet homme âgé de 37 ans, ne sont pas encore clairs. La police l’a mis en examen pour crime de haine. Les autorités ont également indiqué qu’Afzal aurait cru que Schwartz était quelqu’un d’autre. L’agresseur a déjà été arrêté à plusieurs reprises.

Après son arrestation, Afzal a été limogé de la société de taxis pour laquelle il travaillait.

Le JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...