Rechercher

Les autorités finissent de se préparer pour Yom Kippour

La police et les personnels médicaux seront présents en grand nombre alors que les routes et les services vont fermer pour le jour du Pardon pendant 25 heures

Les Israéliens font du vélo le long de l'autoroute vide d'Ayalon à Tel Aviv, à Yom Kippour, le 19 septembre 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
Les Israéliens font du vélo le long de l'autoroute vide d'Ayalon à Tel Aviv, à Yom Kippour, le 19 septembre 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Les autorités mettent le point final à leurs préparations pour Yom Kippour, mardi, alors qu’Israël devrait cesser toute activité pour le jour le plus saint du calendrier juif.

Les transports publics devraient cesser de fonctionner en début d’après-midi, et les routes devraient rester vides dès le début de soirée, comme c’est la tradition nationale. Les voitures sont habituellement remplacées par une multitude de personnes faisant du vélo ou utilisant d’autres véhicules non-motorisés.

Conduire pendant Yom Kippour est considéré comme tabou et de nombreux Israéliens laïcs choisissent, pour leur part, d’enfourcher leurs bicyclettes, profitant des routes désertées.

Pour les Juifs religieux et traditionnels, la période de jeûne et de prière de 25 heures commencera à 17h40 à Jérusalem et à 17h55 à Tel Aviv. Elle s’achèvera mercredi à 18h51 et à 18h53.

La police et les services médicaux seront présents en grand nombre dans tout le pays. Les services d’urgence du Magen David Adom répondent à des milliers d’appels à l’occasion de Yom Kippour, chaque année : accidents de bicyclette, malaises lors du jeûne, jeunes enfants blessés alors qu’ils se trouvaient sans surveillance aux abords des synagogues, femmes sur le point d’accoucher…

L’aéroport Ben-Gurion fermera peu après midi et rouvrira ses portes mercredi soir. Les télévisions et les radios cesseront également leurs diffusions pendant toute une journée.

L’armée israélienne a fermé la Cisjordanie et la bande de Gaza lundi soir – empêchant l’entrée sur le territoire israélien à l’exception des cas humanitaires – comme c’est habituel pendant les fêtes qui sont considérées comme une période particulièrement sensible.

À Jérusalem, la police sera en état d’alerte élevé dans le secteur de la Vieille Ville pour empêcher les frictions alors que des milliers de fidèles juifs iront prier au mur Occidental.

Des milliers de personnes assistent à la prière de pardon (Selichot), au mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, tôt le 8 octobre 2019, en prélude au prochain Jour des Expiations pour les Juifs, Yom Kippour. (Yonatan Sindel/Flash90)

Lundi soir, des dizaines de milliers de personnes ont pris part à la prière de pénitence au mur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...