Les codes de construction « verts » obligatoires dès juillet 2021
Rechercher

Les codes de construction « verts » obligatoires dès juillet 2021

Une sous-commission du conseil national de planification et de construction a décidé que ces codes devraient s'appliquer à toutes les constructions et rénovations

Illustration : un chantier dans la ville d'Ashdod, le 22 mars 2013.(Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Illustration : un chantier dans la ville d'Ashdod, le 22 mars 2013.(Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Les codes de construction « verts » qui avaient été présentés sur la base du volontariat il y a quinze ans deviendront obligatoires pour toutes les constructions et rénovations, a décidé jeudi une sous-commission du Conseil nationale de Planification et de construction.

Les régulations, dont les mises en oeuvre graduelles commenceront au mois de juillet de l’année prochaine, suivent les recommandations faites par un comité de direction interministériel dirigé par le ministère de la Protection de l’environnement, qui a conclu que réduire l’usage énergétique pourrait empêcher quelques 5,9 millions de tonnes de dioxide de carbone d’entrer dans l’atmosphère annuellement d’ici 2030.

Les habitations, hôtels, bureaux et autres constructions, en Israël, sont actuellement à l’origine de 40 % de la consommation énergétique du pays.

La décision prise par le sous-comité de construction et de régulation nécessite encore une approbation officielle du Conseil national de planification, qui est considérée comme quasiment acquise.

Au cours de ces derniers mois, la cheffe du Conseil, Dalit Zilber, avait souvent évoqué la nécessité d’élargir les régulations de construction vertes à tout le pays. Jusqu’à présent, elles ont été adoptées par ce qu’on appelle le Forum des 15 villes, dont la majorité sont relativement bien établies et situées dans le centre du pays.

Dalit Zilber, cheffe du conseil national de planification et de construction (Capture d’écran)

Les régulations de construction vertes, en Israël, incluent la régulation 5281 sur la construction durable, la régulation 5282 sur les performances énergétiques et la régulation 1045 sur l’isolation thermique.

La régulation 5281, par exemple, porte notamment sur les matériaux de construction, l’eau, l’électricité, les déchets et l’innovation, et elle se base sur un système à points. Une construction notée une étoile répond aux exigences vertes minimales tandis qu’une cinq étoiles est considérée comme très écologique.

A partir du 1er juillet de l’année prochaine, toutes les demandes de permis de construire pour les résidences de 10 étages ou plus mais aussi pour les bureaux, hôtels, hôpitaux, écoles et autres établissements publics devront répondre aux exigences requises pour un bâtiment une étoile.

A partir du 1er novembre 2023, cette exigence une étoile s’étendra aux constructions composées de six unités de logements et dix étages.

Dès le mois de janvier 2025, toutes les constructions de plus de cinq étages devront obtenir au moins deux étoiles.

Selon le rapport de 63 pages écrit par le comité de direction interministériel en 2017, la mise en oeuvre des codes de construction verts entraînera probablement une hausse de 0,5 à 1,5 % du prix d’un appartement résidentiel.

Mais les habitations autonomes en énergie économiseront également une moyenne de 1 000 shekels par an – ce qui permettra d’amortir en quelques années cet investissement supplémentaire.

Le rapport avait mis en place une feuille de route détaillée pour réaliser ces réductions de l’utilisation énergétique, citant tout les éléments impliqués – entre autres, capteurs pour l’éclairage public, systèmes de climatisation détectant la présence humaine, ampoules efficaces en termes énergétiques, fenêtres à double-vitrage et à surface réflexive, initiatives permettant de faire la transition entre le chauffage à l’énergie fossile et des formes plus écologistes.

Il évoquait également la nécessité de la recherche, des incitations financières et des campagnes publiques d’information.

Il avait souligné que dans les années à venir, les constructions devraient atteindre une note supérieure à une ou deux étoiles.

Le Conseil israélien pour la construction verte a salué cette annonce, la qualifiant sur Facebook comme étant l’une « des plus grandes victoires en Israël et dans le monde. Nous attendons dorénavant la décision finale du Conseil national de planification. Ce sera, sans aucun doute, un moment historique ! »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...