Les commandants du soldat noyé seront renvoyés
Rechercher

Les commandants du soldat noyé seront renvoyés

L’enquête de l’armée sur la mort d’Ilan Yankilevich a révélé des problèmes avec les ordres des officiers et les procédures de sécurité

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le général Herzi Halevy, chef des Renseignements militaires, pendant la conférence d'Herzliya, au centre interdisciplinaire d'Herzliya, le 15 juin 2016. (Crédit : Adi Cohen Zedek)
Le général Herzi Halevy, chef des Renseignements militaires, pendant la conférence d'Herzliya, au centre interdisciplinaire d'Herzliya, le 15 juin 2016. (Crédit : Adi Cohen Zedek)

Les conclusions d’une enquête sur la mort par noyade d’un soldat de l’armée israélienne ont recommandé le licenciement de trois commandants, ainsi que de prendre d’autres mesures disciplinaires contre les commandants de son unité, le corps des renseignements.

Les conclusions de l’enquête ont été présentées au chef d’Etat-major de Tsahal, Gadi Eizenkot, qui en a accepté les recommandations, a annoncé l’armée dans un communiqué publié mardi.

Le caporal Ilan Yankilevich, 19 ans, habitant de Netanya, est mort noyé dans un réservoir d’eau près du kibboutz Kissufim dans le sud du pays le 27 juillet dernier.

Selon un article publié par Haaretz à ce moment, six soldats, trois hommes et trois femmes, n’étaient pas en mission militaire quand ils sont entrés dans le réservoir en portant des vêtements civils. Yankilevich a été déclaré mort sur les lieux par les secouristes du Magen David Adom, qui n’ont pas réussi à le réanimer. Deux autres soldats ont été sortis du réservoir blessés. L’unité des soldats était stationnée le long de la frontière avec la bande de Gaza.

Après la mort de Yankilevich, le chef des renseignements militaires de Tsahal, le général Herzi Halevy, a mis en place une commission chargée d’enquêter sur l’incident. La commission a conclu que Yankilevich était mort après avoir avalé de l’eau, ce qui a entraîné sa noyade. Le rapport a ajouté que cet incident était survenu dans un contexte de problèmes de commandement et de comportement vis-à-vis des procédures de routine sur la sécurité.

En conséquence, Halevi a décidé de prendre des mesures contre ceux qui étaient impliqués dans cet incident, conformément à la réglementation de l’armée, a précisé l’armée israélienne.

Deux des commandants directs de Yankilevich, qui ont le grade de lieutenant, seront renvoyés, et leur service dans l’armée sera examiné. En outre, le dirigeant du bataillon sera également relevé de ses fonctions.

Les conclusions de la commission ont également été envoyées à la famille du défunt.

La police militaire poursuit son enquête sur l’incident, a ajouté l’armée israélienne. Les conclusions finales de l’enquête seront présentées au procureur militaire, qui décidera si d’autres mesures doivent être prises.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...