Les crimes antisémites en baisse à New York en janvier
Rechercher

Les crimes antisémites en baisse à New York en janvier

Le mois dernier, 21 attaques antisémites ont été enregistrées, un chiffre en baisse par rapport à l'année dernière, même si les Juifs en sont toujours les cibles principales

Illustration : Des Juifs ultra-orthodoxes dans une rue de New York le 1er janvier 2014. (Crédit : Nati Shohat/Flash 90)
Illustration : Des Juifs ultra-orthodoxes dans une rue de New York le 1er janvier 2014. (Crédit : Nati Shohat/Flash 90)

JTA — Il y a eu moins de crimes antisémites à New York en janvier que sur le même mois l’année dernière.

Sur la période du 1er janvier au 2 février, on a enregistré 21 crimes racistes perpétués contre les Juifs, selon des statistiques préliminaires publiées mardi par la police de New York. On en avait recensé 25 sur la même période l’année dernière.

Sur les deux années, les crimes antisémites ont représenté la majorité de l’ensemble des crimes racistes dans la ville en janvier, 72 % en 2020 et 65 % en 2019.

« Ce ne sont pas des grandes tendances, a commenté Evan Bernstein, le vice-président de la Division nord-est de l’Anti-Defamation League (ADL). C’est vraiment bien qu’il y ait moins d’incidents antisémites, mais nous voulons que ce pourcentage descende en dessous du nombre global de crimes racistes, et je pense qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour y parvenir ».

La légère baisse du mois dernier intervient après que les crimes antisémites ont augmenté de 26 % à New York en 2019. L’année dernière, 234 crimes antisémites ont été signalés, contre 186 en 2018.

Le nombre total de crimes racistes a chuté dans toute la ville en janvier, passant de 38 à 29. Dans l’ensemble, ils ont augmenté de près de 17 %.

Selon Mitchell Silber, responsable de la sécurité de la Fédération-UJA de New York, près de deux tiers des incidents antisémites à New York sont commis par des jeunes.

Dans un communiqué accompagnant les données de janvier, le maire Bill de Blasio a déclaré que la police de New York avait chargé plusieurs officiers de la lutte contre les crimes commis par les jeunes, notamment en les aidant à ne pas être confrontés aux rouages du système judiciaire.

« Alors que nous redoublons nos efforts, nous construirons des liens avec les plus jeunes New-yorkais pour rendre notre ville plus sûre et plus juste », a assuré de Blasio dans le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...