Rechercher

Les dirigeants juifs libéraux critiquent le discours « scandaleux » de Netanyahu

Les juifs libéraux en Israël ont réagi avec scepticisme au discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de l'Assemblée générale des fédérations juives d'Amérique du Nord

Yizhar Hess (2D), directeur exécutif et président du mouvement Conservative Judaism à la Cour suprême à Jérusalem lors d'une audience du tribunal concernant l'accord du mur occidental, le 14 janvier 2018. (Yonatan Sindel / Flash90)
Yizhar Hess (2D), directeur exécutif et président du mouvement Conservative Judaism à la Cour suprême à Jérusalem lors d'une audience du tribunal concernant l'accord du mur occidental, le 14 janvier 2018. (Yonatan Sindel / Flash90)

Les dirigeants des mouvements juifs libéraux en Israël ont réagi avec scepticisme au discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de l’Assemblée générale des fédérations juives d’Amérique du Nord, affirmant que des promesses similaires n’avaient pas été tenues.

« Nous avons une longue et difficile histoire avec les promesses de Netanyahu dans ses discours lors des conférences de l’AG depuis des années », a déclaré Yizhar Hess, le directeur exécutif et et président du mouvement Conservative Judaism en Israël, dans un communiqué.

« Il semble que devant un auditoire composé principalement de représentants juifs d’Amérique du Nord, le Premier ministre se sent à l’aise de promettre que très bientôt, Israël deviendra le paradis des Juifs massorti et réformés. Entre-temps, nous n’avons pas vu les promesses se concrétiser », a déclaré M. Hess, ajoutant qu’il était néanmoins « optimiste » quant à la finalisation de la section égalitariste du mur Occidental.

Le chef du mouvement Réformé en Israël, le rabbin Gilad Kariv, a qualifié le discours de « scandaleux » et a accusé Netanyahu de ne pas reconnaître son rôle dans la crise avec la diaspora juive.

« A ce jour, toutes ses promesses de promouvoir un traitement respectueux de toutes les tendances juives sont restées lettre morte, tandis que les ministres et les membres de la coalition, également de son parti, continuent à dénigrer grossièrement les Juifs réformés en Israël et dans la diaspora », a indiqué Kariv dans un communiqué.

« Si le Premier ministre continue d’ignorer les dommages importants causés ces dernières années au tissu des relations avec le judaïsme mondial, il trahit son devoir de responsable national », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...