Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Les Etats-Unis frappent cinq missiles au Yémen

L'armée américaine "a conduit une frappe en situation de légitime défense" contre "un missile de croisière d'attaque terrestre Houthi" puis contre "quatre missiles de croisière antinavires"

Des missiles tirés depuis un navire de guerre en mer Rouge contre des cibles houthies au Yémen, le 3 février 2024. (Crédit : Commandement central des États-Unis/AFP)
Des missiles tirés depuis un navire de guerre en mer Rouge contre des cibles houthies au Yémen, le 3 février 2024. (Crédit : Commandement central des États-Unis/AFP)

Les forces américaines ont annoncé avoir mené des frappes aériennes contre cinq missiles au Yémen dimanche, au lendemain d’une vague de raids aériens américano-britanniques dans le pays en réponse aux attaques des rebelles Houthis en mer Rouge.

L’armée américaine « a conduit une frappe en situation de légitime défense » contre « un missile de croisière d’attaque terrestre Houthi » puis contre « quatre missiles de croisière antinavires, tous préparés pour être lancés contre des navires en mer Rouge », a communiqué le Commandement américain pour le Moyen-Orient (Centcom) sur les réseaux sociaux.

Washington « a identifié les missiles dans des zones du Yémen contrôlées par les Houthis et déterminé qu’ils présentaient une menace imminente pour des bâtiments de la marine américaine et des navires marchands dans la région », a ajouté le Centcom.

Samedi, Washington et Londres ont mené des raids aériens contre les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran – leur troisième action militaire conjointe en réponse aux attaques contre des navires marchands en mer Rouge.

Les Houthis ont commencé à s’en prendre au trafic maritime en mer Rouge en novembre, disant viser des navires liés à Israël « en solidarité » avec les Palestiniens à Gaza, où Israël est en guerre contre le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas.

Les forces américaines et britanniques ont répliqué par des raids contre les Houthis, qui ont depuis également désigné les intérêts américains et britanniques comme des cibles légitimes.

L’attaque meurtrière sans précédent du Hamas le 7 octobre et la guerre qui s’est ensuivie a entraîné une flambée de violences au Liban, en Irak, en Syrie et au Yémen.

Le 28 janvier, un drone a frappé une base en Jordanie, tuant trois soldats américains et en blessant plus de 40. L’attaque a été attribuée par Washington à des groupes pro-Iran.

Les Etats-Unis ont répliqué vendredi par des frappes de représailles contre des cibles liées à Téhéran en Syrie et en Irak.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.