Les exportations militaires d’Israël ont dépassé 8,3 mds USD en 2020
Rechercher

Les exportations militaires d’Israël ont dépassé 8,3 mds USD en 2020

L'Institut international de recherche sur la paix place Israël à la 8e place des exportateurs d'armes ; ses principaux clients sont l'Inde, le Canada, le Vietnam et l'Azerbaïdjan

Un missile sol-air SPYDER lors d'un test, photographie non datée. (Rafael Advanced Defense Systems Ltd.)
Un missile sol-air SPYDER lors d'un test, photographie non datée. (Rafael Advanced Defense Systems Ltd.)

Les exportations militaires israéliennes ont dépassé 8,3 milliards de dollars (6,7 milliards d’euros) en 2020, la majeure partie étant destinée aux régions Asie et Pacifique, a annoncé mardi le ministère de la Défense israélien.

« Il s’agit du deuxième record historique (après 2017 avec 9,3 milliards de dollars) et une augmentation d’un milliard de dollars (+15 %) en comparaison avec l’année précédente », a indiqué le ministère dans un communiqué.

L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm a placé Israël à la huitième place des exportateurs d’armes dans le monde en 2020, indiquant que ses principaux clients sont l’Inde, le Canada, le Vietnam et l’Azerbaïdjan, impliqué en 2020 dans un conflit majeur avec l’Arménie.

Le ministre de la Défense Benny Gantz s’adresse aux médias à Jérusalem, le 31 mai 2021. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)

Le ministère de la Défense a indiqué que ses premiers postes d’exportation étaient devenus en 2020 ses systèmes de radars et radars d’alerte précoce (16 %), suivis par les livraisons d’armes et de munitions, puis des systèmes aériens sans pilote et les drones (15 %).

« Une augmentation des exportations militaires en pleine pandémie est un grand succès », a estimé le général de réserve Yaïr Kulas, de la direction de la coopération internationale du ministère de la Défense.

Les ventes à destination de l’Asie et du Pacifique, qui englobe aussi le Moyen-Orient, représentent 44 % du total, alors que 30 % des exportations se font vers l’Europe, 20 % vers l’Amérique du Nord, 4 % vers l’Afrique et 2 % vers l’Amérique du Sud, a indiqué le ministère sans détailler les pays concernés.

Grand fournisseur d’armes à l’Azerbaïdjan, Israël s’était retrouvé en 2020 indirectement impliqué dans le conflit au Nagorny Karabakh, devant arbitrer entre sa relation naissante avec l’Arménie et sa relation commerciale avec Bakou.

Ces cinq dernières années, l’Etat hébreu a été le premier fournisseur d’armes à l’Azerbaïdjan, devant la Russie, avec des ventes de plus de 740 millions de dollars (631 millions d’euros), selon l’Institut international de recherche de la paix de Stockholm (Sipri).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...