Rechercher

Les Israéliens invités à éviter le Nigeria en raison de menaces terroristes

Le Conseil national de sécurité a recommandé aux voyageurs d'éviter la capitale Abuja et de quitter le pays dès que possible

Illustration : Les forces de sécurité nigérianes dans la ville de Jangebe, dans l'État de Zamfara, au nord du Nigeria, le 28 février 2021. (Crédit : Ibrahim Mansur/AP)
Illustration : Les forces de sécurité nigérianes dans la ville de Jangebe, dans l'État de Zamfara, au nord du Nigeria, le 28 février 2021. (Crédit : Ibrahim Mansur/AP)

Le Conseil de sécurité nationale (CSN) d’Israël a émis jeudi un avis aux voyageurs exhortant les Israéliens à éviter les visites non-essentielles au Nigeria en raison de la menace d’attaques terroristes qui pèse dans le pays.

« Ces derniers jours, les menaces terroristes ont augmenté au Nigeria », a déclaré le CSN. « La crainte de possibles attaques terroristes augmente dans plusieurs arènes du pays, en particulier dans la capitale Abuja. »

« Ceux qui sont déjà dans le pays devraient raccourcir leur séjour autant que possible », a-t-il ajouté.

Le CSN a également recommandé aux Israéliens présents dans le pays d’Afrique de l’Ouest d’éviter les lieux très fréquentés, et en particulier les endroits « identifiés comme étant fréquentés par des Occidentaux, des Juifs et des Israéliens ».

Il a également conseillé une vigilance accrue dans les lieux publics tels que les restaurants, les hôtels, les bars et autres lieux de loisirs.

Le CSN a déclaré que les mêmes préoccupations avaient conduit les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’Australie a récemment émettre des avertissements.

Le CSN a noté qu’avant même l’émission de l’avis de jeudi, il y avait déjà eu un avertissement de voyage contre les visites au Nigeria, y compris une « menace élevée », de niveau 4, dans le nord et d’une « menace occasionnelle » de niveau 2, dans le reste du pays.

En début de semaine, les États-Unis et le Royaume-Uni ont émis des alertes terroristes concernant d’éventuelles attaques dans la capitale.

Le Département des services de l’État, qui rassemble la police et les services secrets du Nigeria, a appelé lundi au calme et a conseillé de prendre les « précautions nécessaires » pour prévenir de telles attaques.

Ces mises en garde interviennent dans un contexte d’inquiétude croissante concernant les problèmes de sécurité au Nigeria, avec de fréquentes attaques violentes visant des communautés isolées dans diverses parties de la région nord du pays.

Par le passé, les forces de sécurité nigérianes ont mis en garde contre des attaques similaires à Abuja, qui se trouve également dans le nord du pays.

La ville a toutefois été épargnée par la plupart de ces incidents jusqu’en juillet, lorsque près de 1 000 détenus se sont échappés lors d’une évasion menée par des extrémistes soutenus par l’État islamique.

Dimanche, l’ambassade des États-Unis a émis une alerte pour « un risque élevé d’attaques terroristes » dans la ville, indiquant que les cibles potentielles comprenaient des bâtiments gouvernementaux, des lieux de culte et d’autres sites publics.

« L’ambassade des États-Unis offrira des services réduits jusqu’à nouvel ordre », a déclaré la mission dans un communiqué, invitant les citoyens à éviter tous les déplacements non essentiels et les lieux de foule.

L’ambassade britannique au Nigeria a également pris une mesure similaire et a restreint l’accès au haut-commissariat britannique dans la ville, dans le cadre d’une alerte terroriste actualisée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...