Les israéliens Oz et Grossman qualifiés pour le prix Booker
Rechercher

Les israéliens Oz et Grossman qualifiés pour le prix Booker

Les lauréats ont été sélectionnés parmi 126 soumissions de romans traduits, 'Judas' pour l'un, 'Un cheval entre dans un bar' pour le second

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Les auteurs israéliens David Grossman (g) et Amos Oz. (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Les auteurs israéliens David Grossman (g) et Amos Oz. (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Les auteurs israéliens Amos Oz et David Grossman font partie des 13 auteurs nominés pour le Man Booker International Prize, selon la fondation mercredi.

Ils ont été choisis parmi une liste de 126 soumissions par un panel de 6 juges composé d’auteurs, de traducteurs, de poètes et d’éditeurs célèbres.

Le 20 avril, une pré-sélection de 6 livres qui ont été traduits en anglais sera annoncée par la fondation. Cette récompense est considérée comme l’une des distinctions littéraires les plus prestigieuses.

Le lauréat sera annoncé durant une cérémonie à Londres, le 14 juin, qui honorera la meilleure fiction traduite en anglais.

Amos Oz, chez lui à Tel Aviv, évoquant 'Judas,' son dernier roman publié en anglais en september 2016 (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)
Amos Oz, chez lui à Tel Aviv, évoquant ‘Judas,’ son dernier roman publié en anglais en september 2016 (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Oz, 77 ans, a été sélectionné pour son roman Judas, une histoire d’amour qui joue avec la mortalité de Jésus, les préjugés, et la recherche de la paix, dans un État d’Israël émergeant à la fin des années 50.

Grossman a été remarqué pour son conte Un cheval entre dans un bar, qui retrace l’histoire d’un comédien brisé et fragile.

Sur cette liste de 13 nominés figurent également l’auteur albanien Ismail Kadare, qui a remporté le prix en 2005, et l’auteur chinois Yan Lianke, pour sa satire Les chroniques de Zhalie.

Au total, 11 langues différentes sont représentées dans cette liste, majoritairement européenne, qui honore des romans d’Islande, d’Albanie, de Chine et d’Argentine.

L’auteur et son traducteur qui remporteront ce prix se partageront la récompense de 50 000 livres sterling (56 760 €).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...