Les Juifs d’Anvers protestent contre le déplacement du monument de l’Holocauste
Rechercher

Les Juifs d’Anvers protestent contre le déplacement du monument de l’Holocauste

Déplacer cette structure entraînerait une perte de dimension "historique, émotionnelle et éducative", déplore la communauté juive

Le monument de commémoration de l'Holocauste sur l'avenue Belgiëlei d'Anvers, en Belgique. (Crédit : capture d'écran Google Street View)
Le monument de commémoration de l'Holocauste sur l'avenue Belgiëlei d'Anvers, en Belgique. (Crédit : capture d'écran Google Street View)

Les Juifs belges ont protesté contre la décision unilatérale prise par le maire d’Anvers de déplacer le principal monument consacré à l’Holocauste d’un lieu où les victimes avaient été rassemblées durant la guerre vers un autre endroit de la ville, où il y a moins de circulation.

Le Forum des organisations juives de la région flamande – l’une des trois entités autonomes qui constituent l’état fédéral belge – s’est prononcé contre ce projet dans un communiqué publié mercredi. Le communiqué a été émis suite à des informations parues dans les médias concernant le déplacement du monument, qui se trouve actuellement Avenue Belgiëlei, par la municipalité.

Le nouveau site choisi, de l’autre côté du plus grand parc d’Anvers, « est un lieu plus calme », a déclaré mardi Paul Cordy, le maire du quartier au quotidien Gazet van Antwerpen. La cérémonie de commémoration annuelle de l’Holocauste organisée chaque année par la communauté juive à proximité du monument aura donc « moins d’impact sur la circulation », a ajouté Cordy, qui a indiqué que ce nouveau lieu était également plus proche du centre historique de la ville.

Mais le Forum, qui n’a pas été consulté avant cette décision, estime pour sa part que le nouveau site est « inférieur » à l’ancien parce qu’il n’a aucun lien historique avec l’Holocauste. En effet, les officiers belges et allemand réunissaient avenue Belgiëlei les milliers de Juifs de la ville avant leur embarquement vers les camps de la mort.

« Le monument sert de stèle pour des milliers de juifs qui ont été déportés et assassinés sans même avoir de sépulture », affirme le Forum dans un communiqué. Le déplacement du monument vers un lieu « sans aucun lien direct avec l’Holocauste entraînera la perte d’une dimension historique, émotionnelle et éducative. »

Le monument avait été érigé il y a vingt ans à la demande de la communauté juive. Depuis, les autorités ont considérablement renforcé les mesures de sécurité autour des institutions juives et des événements organisés par la communauté, et notamment la cérémonie annuelle, suite à des menaces et des attentats terroristes. Les arrangements sécuritaires en liaison avec la commémoration ont entraîné de fortes perturbations de la circulation.

La décision de déplacer ce monument en Belgique suit une couverture intensive par les médias d’un combat judiciaire mené par un couple, aux Pays-Bas voisins, qui demandait que soit enlevée une plaque de commémoration d’une victime de l’Holocauste placée près de chez eux à Amsterdam. Le couple a toutefois retiré sa plainte contre la ville après les vives critiques qui avaient envahi les réseaux sociaux à ce sujet aux Pays-Bas et au-delà.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...