Les Juifs pratiquants bloqués par les exigences de livraison d’Amazon
Rechercher

Les Juifs pratiquants bloqués par les exigences de livraison d’Amazon

Avec la nouvelle politique établie, les vendeurs Amazon Prime doivent choisir un jour de livraison pendant le week-end - mais les transports sont limités, voire nuls le dimanche

Un colis Amazon. Illustration. (Crédit : Justin Sullivan/Getty Images/AFP)
Un colis Amazon. Illustration. (Crédit : Justin Sullivan/Getty Images/AFP)

JTA — Un changement survenu dans les exigences de participation à un programme de livraison choisi d’Amazon pose potentiellement d’insurmontables difficultés aux vendeurs pratiquants.

A partir du 1er février, les entreprises d’Amazon qui livrent des produits issus d’entrepôts n’appartenant pas à la maison-mère par le biais d’Amazon Prime, un service sur inscription qui inclut une livraison en quarante-huit heures, devront accepter de répondre aux commandes six jours par semaine.

Les vendeurs peuvent choisir de faire partir leurs produits le samedi ou le dimanche pour répondre à cette exigence – mais des transporteurs comme FedEx et UPS ne proposent qu’un ramassage limité, voire inexistant, des produits le dimanche. Les Juifs pratiquants ne travaillent pas pendant Shabbat, qui dure du vendredi soir au samedi, à la tombée de la nuit.

Les vendeurs orthodoxes représentent une part disproportionnée des entreprises commerciales-tierces, selon un article paru sur Buzzfeed en 2009 qui s’était intéressé aux liens entre le marché d’Amazon et les communautés orthodoxes.

Le Free Beacon, un site plutôt conservateur, a fait savoir vendredi que cette nouvelle politique entraînait le départ des firmes dirigées par les Juifs pratiquants, citant des conversations de groupe tenues sur des messageries internet auxquelles il a pu avoir accès.

Amazon a indiqué, de son côté, au Free Beacon que les vendeurs Prime avaient eu connaissance de cette nouvelle politique il y a plus de cinq mois et que le géant du commerce en ligne avait mis à disposition des entreprises une équipe pour les aider à s’adapter. Le Free Beacon a noté que certaines firmes orthodoxes avaient déploré l’absence de réponses d’Amazon à leurs éventuelles questions.

StandWithUs, une organisation à but non-lucratif israélienne, a proposé à Amazon de permettre aux vendeurs de rendre leur badge Amazon Prime pendant le Shabbat, ce qui signifie que les clients ne pourront pas se voir promettre une livraison rapide pendant cette journée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...