Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Les leaders du mouvement pro-implantations furieux contre le chef d’état-major

Selon les maires de Cisjordanie, la réunion avec Halevi s'est concentrée sur le terrorisme palestinien ; ils ont qualifié la mention "incidents de crimes nationalistes", d'injuste

Des soldats israéliens et des partisans du mouvement pro-implantations, le jour où des extrémistes juifs ont incendié des maisons et des véhicules dans la ville, à l'entrée de Turmus Aya, en Cisjordanie, le 21 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
Des soldats israéliens et des partisans du mouvement pro-implantations, le jour où des extrémistes juifs ont incendié des maisons et des véhicules dans la ville, à l'entrée de Turmus Aya, en Cisjordanie, le 21 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

Les dirigeants du mouvement pro-implantations ont manifesté leur mécontentement vendredi après que Tsahal a déclaré que le chef d’état-major Herzi Halevi avait discuté de la violence des résidents d’implantations avec eux lors d’une réunion la veille.

La question a été mentionnée à la fin d’une déclaration qui mentionnait plusieurs autres sujets dont l’armée a dit que Halevi avait discuté avec les maires de Cisjordanie lors de la réunion de jeudi. Il a également évoqué les « déclarations contre les commandants », faisant référence aux critiques formulées par des militants de droite à l’encontre d’officiers supérieurs en Cisjordanie.

Le président du Conseil régional de Binyamin, Yisrael Gantz, a qualifié le communiqué de « message offensant qui fait injure au mouvement pro-implantations et à la réalité ».

Gantz a accusé Tsahal « d’avoir créé une image déformée et d’avoir transformé le discours dans les médias et dans le monde en une agression du ‘terrorisme juif’ contre les Arabes, alors que c’est le contraire qui est vrai ».

« C’est nous qui comptons les morts et les blessés du terrorisme arabe meurtrier. »

Un deuxième dirigeant du mouvement pro-implantations, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, a déclaré au site d’information Ynet que « le partenariat entre Tsahal et le mouvement pro-implantations était et reste étroit, de sorte que l’on ne comprend pas pourquoi le chef d’état-major a choisi de présenter une fausse image aux médias ».

La source a reconnu que la violence des résidents d’implantations avait été abordée au cours de la réunion, mais a insisté sur le fait qu’il s’agissait d’un sujet marginal par rapport au terrorisme palestinien.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, rencontrant les dirigeants du mouvement pro-implantations dans son bureau, le 25 février 2018. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le communiqué indique que les parties ont discuté des « derniers événements » en Cisjordanie, notamment des fusillades palestiniennes, de l’opération majeure à Jénine, des « incidents de crimes nationalistes » par des Israéliens, des « déclarations contre les commandants et d’autres questions ».

Il a ajouté que Halevi « a souligné que Tsahal est responsable de la sécurité et du respect de la loi et de l’ordre dans la région et qu’il attend un partenariat (avec les dirigeants des résidents d’implantations) dans le respect de la loi afin de se concentrer sur la lutte contre le terrorisme avec détermination ».

La chaîne publique israélienne Kan a rapporté vendredi qu’au cours de la réunion, l’un des maires a semblé exprimer sa compréhension pour les attaques des résidents d’implantations contre les Palestiniens, arguant que les manifestants contre la réforme du système judiciaire du gouvernement avaient allumé un feu au milieu de l’autoroute Ayalon de Tel Aviv et que « rien ne s’était passé ».

« Les gens se font justice eux-mêmes par frustration », aurait déclaré, toujours sous couvert d’anonymat, le maire à Halevi.

Halevi a répondu qu’il était contre les actions des manifestants, mais qu’il rejetait l’équivalence que le maire tentait d’établir entre un manifestant allumant un feu sur l’autoroute et un résident d’implantations lançant un cocktail Molotov sur une maison palestinienne avec des enfants à l’intérieur, car seul ce dernier mettait directement des vies en danger.

À la suite de divers reportages, l’armée israélienne a publié un communiqué soulignant que la réunion s’était déroulée dans une atmosphère respectueuse et qu’elle s’était principalement concentrée sur le terrorisme palestinien.

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, s’entretenant avec des soldats du 334e bataillon d’artillerie lors d’un exercice dans le nord d’Israël, le 6 juin 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Ces dernières semaines ont été marquées par une forte augmentation de la violence en Cisjordanie, avec notamment une fusillade terroriste jeudi qui a entraîné la mort du sergent-chef Shilo Yosef Amir, 22 ans, à l’extérieur l’implantation de Kedoumim.

La semaine dernière, Tsahal a lancé une vaste opération anti-terroriste ciblant le camp de réfugiés de Jénine. Douze tireurs palestiniens ont été tués et plus de 80 ont été blessés, dont des civils. Le sergent David Yehuda Yitzhak de l’unité commando d’élite Egoz a été tué alors que l’armée se retirait du camp.

À la suite de l’attentat terroriste palestinien meurtrier du 20 juin, au cours duquel quatre Israéliens ont été abattus par des terroristes affiliés au groupe terroriste palestinien du Hamas, des centaines de résidents d’implantations ont saccagé les villes et villages palestiniens pendant cinq jours, mettant le feu à des maisons et à des voitures, et ouvrant même le feu dans certains cas. Un Palestinien de 27 ans a été tué dans des circonstances peu claires.

Les émeutes ont été condamnées par des hommes politiques, notamment certains membres de la coalition de droite, mais il n’y a eu aucune condamnation de la part des dirigeants du mouvement pro-implantations.

Alors que le gouvernement s’est engagé à demander des comptes à ceux qui sont à l’origine des émeutes des résidents d’implantations, seuls quatre Israéliens sont toujours en détention administrative pour leur implication, alors que des centaines de personnes ont été filmées en train de participer aux saccages.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.