Les musiciens d’Amy Winehouse proposent un Hanoukka funky
Rechercher

Les musiciens d’Amy Winehouse proposent un Hanoukka funky

Sharon Jones et les Dap-Kings lancent leur nouvel album de fête avec une chanson dédiée à la fête des Lumières

Gabe Roth, à l'extrême gauche, avec son groupe Sharon Jones et les Dap Kings, un groupe de soul rétro avec plusieurs membres juifs. (Crédit : Jacob Blickenstaff via JTA)
Gabe Roth, à l'extrême gauche, avec son groupe Sharon Jones et les Dap Kings, un groupe de soul rétro avec plusieurs membres juifs. (Crédit : Jacob Blickenstaff via JTA)

NEW YORK (JTA) — Outre “Dreidel, Dreidel” et la petite chanson humoristique de vacances d’Adam Sandler, il y a très peu de chansons de Hanoukka dans la pop culture.

Sharon Jones et les Dap-Kings — un groupe rétro qui reprend les classiques du son Motown, lancent son nouvel album de fête, « C’est une Fête de de l’Âme » avec « 8 Jours d’Hannukah », une chanson qui est une mélange de music soul et de références culturelles juives.

Dans un hommage au style rétro des Dap-Kings, le groupe a également sorti le morceau sur un single de 45 tours.

La face B demande « Que signifie Hanoukka pour vous ? » avant de fournir un morceau avec seulement la musique sans les paroles ce qui permet aux personnes de chanter leurs propres paroles.

Plusieurs membres des Dap-Kings sont connus pour avoir fourni une signature instrumentale pour certaines des chansons d’Amy Winehouse, y compris Rehab, sur son album à succès « Back to Black », qui a remis au goût du jour la musique soul.

Les grands labels font maintenant souvent appel au groupe pour reproduire le son de cet album, qui n’utilise pas des sons générés par des ordinateurs mais préfère de vrais instruments, avec beaucoup de cuivres. Plusieurs Dap-Kings ont depuis lors travaillé avec Michael Bublé, Mark Ronson et St Vincent.

Lorsqu’il enregistre ou fait une tournée de lui-même, le groupe est soudé par Jones, un chanteur charismatique et un ancien garde de Rikers Island qui chante depuis les années 70.

Gabe Roth, le compositeur, producteur et chef juif des Dap-Kings, AKA Bosco Mann, comme son nom apparaît dans le générique de production, est l’un des éléments clés de la musique du groupe.

Roth, qui joue de la basse et porte en permanence des lunettes de soleil après un incident de voiture qui a lacéré ses yeux, a déclaré que cela ne devrait pas être une surprise qu’autant de membres du groupe (y compris le saxophoniste Neal Sugarman et le batteur Homer Steinweiss) soient juifs. En fait, l’histoire de la soul est remplie de musiciens juifs, a déclaré Roth.

« Nous avons une philosophie en commun et un vocabulaire [musical] commun, a déclaré Roth qui a aidé à concevoir « Back to Black ». Il s’agit de jouer de la vraie musique et de la jouer honnêtement ».

Roth, qui dirige le Records Daptone, un label auquel il a consacré des années à lancer à partir de rien dans un entrepôt de Brooklyn, a déclaré que si « 8 Jours de Hanoukka » était un travail de groupe et les paroles qu’il a écrites contenaient de nombreuses références personnelles, d’une phrase sur les chèques de 5 dollars de sa grand-mère Selma à l’évocation de la poitrine de bœuf qu’il mangeait avec sa famille.

Roth, qui se définit lui-même comme culturellement juif, a déclaré que le groupe considérait qu’il était important d’inclure une chanson de Hanoukka dans l’album du fait de la sous-représentation de la fête dans la musique mondiale.

« En grande partie, l’élément important de la religion est toujours d’essayer d’être gentil les uns envers les autres et j’apprécie cela, a déclaré Roth. Les gens se fixent sur des détails, et je n’ai pas le temps pour cela ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...