Les restes de Mengele donnés à la science
Rechercher

Les restes de Mengele donnés à la science

Le corps de l' « Ange de la Mort » d'Auschwitz sera utilisé pour « former de nouveaux médecins » au Brésil

Josef Mengele (Crédit : Wikimedia Commons)
Josef Mengele (Crédit : Wikimedia Commons)

Un médecin brésilien a annoncé ce mois-ci que les restes du médecin nazi connu également sous le nom de l’ « Ange de la mort », Josef Mengele, seront donnés pour la recherche médicale.

Mengele, qui s’est noyé en 1979 au Brésil, a été enterré sous un faux nom à Sao Paulo.

La tombe a été découverte en 1985. Des tests ADN et le témoignage du fils du nazi plus tard ont permis de l’identifier positivement comme étant le médecin du camp de concentration qui a effectué de cruelles, et souvent mortelles, expériences humaines et qui est célèbre pour avoir été impliqué dans la sélection des détenus pour les chambres à gaz, ce qui lui a valu le surnom de l’ « Ange de la mort ».

Les restes du criminel de guerre ont été stockés dans un institut médico-légal de Sao Paulo depuis près de 30 ans. Les membres de sa famille n’ont pas réclamé sa dépouille.

Dr. Daniel Romero Muniz, un professeur de médecine à l’université de Sao Paulo qui était à l’origine de l’identification de Mengele, ce mois-ci a gagné un procès lui permettant de remettre les restes à la recherche scientifique, a annoncé le Daily Mail, citant les médias brésiliens.

« Les os (de Mengele) seront un très bon exemple à partir desquels nos étudiants pourront apprendre. Ils seront utilisés pour aider à former de nouveaux médecins et seront particulièrement utiles pour les étudiants qui étudient les examens post-mortem », a-t-il dit.

Muniz a exposé les os de Mengele le week-end dernier à la télévision brésilienne, montrant une fracture du bassin et un trou dans l’os de la joue, ce qui est un signe de sinusite, qui ont conduit à l’identification du docteur nazi.

« Il a eu un accident de moto quand il était dans le camp d’Auschwitz et le bassin montre une fracture », a-t-il affirmé.

Mengele a fui l’Allemagne en 1949, a résidé en Argentine et au Paraguay avant d’arriver au Brésil. Jusqu’à sa mort à l’âge de 68 ans, il a réussi à échapper à la capture et aux chasseurs de nazis et au Mossad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...